Mon compte Devenir membre Newsletters

CGPME: "Touche pas à mon médiateur du crédit”

Publié le par

En dépit de la baisse du nombre de dépôts de dossiers aux services du médiateur du crédit, la CGPME refuse la suppression du dispositif demandée par les banques.

Selon le dernier bilan de la médiation du crédit, le nombre de dossiers déposés par les entreprises est en diminution. Pour autant, la CGPME refuse sa suppression, malgré la pression des banques en ce sens. Dans un communiqué daté du 14 octobre, l'organisation syndicale rappelle que “plus d'un quart des entreprises françaises disent encore se restreindre dans leurs investissements en raison de difficultés d'accès au crédit”.

Elle ajoute que “même si la situation s'améliore en matière de crédit, le renforcement des fonds propres des banques exigé par les accords de Bâle fait notamment craindre une augmentation des taux ou des frais bancaires pour les TPE-PME”.

Un dispositif “utile et mesuré”

Le syndicat patronal estime que la médiation du crédit a fait “la preuve de son utilité mais également de sa mesure”, car “elle joue son rôle sans outrance et sans parti pris, en toute objectivité”. C'est la raison pour laquelle il refuse qu'on “touche à [son] médiateur”.