Mon compte Devenir membre Newsletters

Frais bancaires: "N'oubliez pas les PME et les commerçants"

Publié le par

Alors que s'est tenue, mi-septembre à Bercy, une réunion sur les tarifs bancaires, la CGPME rappelle que 80% des PME sont confrontées à un durcissement des conditions de financement par les banques.

La CGPME profite de la réunion sur les tarifs bancaires qui se tient le mardi 21 septembre pour rappeler, dans un communiqué, les conclusions du dernier baromètre du financement et de l'accès au crédit des PME réalisé par l'Ifop pour KPMG et la CGPME. L'étude indique que 80% des PME sont confrontées à un durcissement des conditions de financement par les banques. Ainsi, 46% des sondés regrettent que leur banque finance avec des taux/frais élevés ou à des montants plus faibles que souhaités. De plus, 38% des patrons de PME se plaignent d'une réduction unilatérale de leurs facilités de trésorerie.

Les commerçants sont les plus impactés par les frais bancaires

"Les commissions bancaires facturées aux commerçants lors de l'utilisation des terminaux interbancaires de paiement (TIP) varient, selon l'activité de 0,4% à la grande distribution à près de 1,8% pour les commerçants de proximité", écrit le syndicat patronal qui propose donc, "à l'instar du député Richard Mallié, de facturer les frais pour un montant fixe correspondant au coût réel supporté". De plus, précise la CGPME "le plafonnement de ces frais aux taux de fraudes des cartes de paiement serait un garde-fou indispensable notamment pour le paiement des petits montants".