Mon compte Devenir membre Newsletters

Les chambres de métiers et la Siagi lancent un nouveau dispositif de financement : la pré-garantie

Publié le par

Pour faire face à la raréfaction du crédit, les chambres de métiers et de l'artisanat, via la Siagi, société de caution mutuelle, ont mis en place un nouveau dispositif de financement : la pré-garantie. Le dirigeant sera ainsi en position de force pour obtenir un crédit auprès de son banquier.

Pour faire face à la raréfaction du crédit, la Siagi (Société interprofessionnelle artisanale de garantie d'investissements) et les chambres de métiers et de l'artisanat réagissent. Bernard Stalter, le président de la Siagi et la CMA de la Vienne ont présenté le 21 février les contours du nouveau dispositif de financement, appelé "pré-garantie". La mission de ce modèle de garantie est double: organiser l’accès au crédit des petites entreprises et favoriser la pérennité de ces structures par la mise à disposition de ressources financières stables.

Concrètement, ce dispositif va accorder la délivrance aux entreprises d’une pré-garantie de crédit, en amont de la décision de la banque. Le dirigeant ou le futur dirigeant sera ainsi en position de force pour obtenir son crédit auprès de l’établissement bancaire de son choix.

Comment ça fonctionne ?

Le dirigeant ou le porteur de projet en quête d'un financement (pour acquérir, reprendre une boutique ou se développer) se rapproche de la chambre des métiers et de l’artisanat dont il dépend. La CMA réalise ensuite une étude prévisionnelle, et la présente à la Siagi. Le gérant peut ensuite soumettre son projet à son banquier.  La Siagi garantit en moyenne 30 % du montant du crédit. D’une durée moyenne de sept ans, les crédits garantis peuvent atteindre 200 000 euros.

Cinq régions ont à ce jour signé le dispositif, la Bourgogne, la Bretagne, l’Ile de France, la Champagne Ardenne, et la Haute Normandie. En décembre, selon la Siagi, le dispositif sera déployé à l'échelon national