Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises européennes peinent à retrouver leurs comportements de paiement d'avant crise

Publié le par

Sur 2010, les retards de règlement se stabilisent à 14 jours, seuil franchi brusquement en 2008, selon l'étude annuelle d'Altares publiée le 8 février.

En moyenne annuelle, les retards de paiement reculent d’une journée en 2010 par rapport à 2009 et reviennent à leur niveau de 2008. Ils demeurent toutefois supérieurs d’1,5 jour à leurs valeurs de 2007. C'est ce qu'indique l'étude annuelle d'Altares sur les comportements des entreprises européennes, publiée le 8 février.

Retard moyen de 14 jours

En moyenne trimestrielle, les signes de détente entrevus durant l’été 2010 sont encore chancelants en fin d’année. Altares constate qu’en fin d’année 2010, les entreprises européennes payent leurs fournisseurs avec un retard moyen de 14 jours contre 13,8 sur le 3e trimestre 2010. En moyenne annuelle, les retards de paiement s’établissent à 14 jours en 2010 contre 14,8 en 2009, 13,8 en 2008 et 12,6 en 2007 et 2006.

En 2010, quatre entreprises européennes sur dix (40,4 %) règlent leurs factures à la date convenue contractuellement avec
le fournisseur. Ce taux est bas mais s’améliore de 1 % sur un an. Dans le même temps, 9,1 % des entreprises européennes
reportent encore leurs paiements d’au moins 30 jours. C’est à peine mieux qu’en 2009 (9,8 %). "Or, ce ratio est un marqueur
fort de la santé financière des entreprises", souligne Altares qui constate que les entreprises reportant leurs règlements
fournisseurs de plus de 30 jours présentent une probabilité de défaillance multipliée par six.

Pays par pays

La péninsule ibérique pèse sur la tendance globale tandis que l’Allemagne et les Pays-Bas, au contraire, tirent la performance européenne. La France, la Belgique et le Royaume-Uni sont stables, l’Italie est bien orientée.