Un prêt de 25 000 euros pour financer le “bas de bilan” des TPE

Publié le par

Le dispositif lancé par l'ordre des experts-comptables l'an dernier, avec un ensemble de réseaux d'accompagnement et de soutien, permet aux entreprises de moins de 20 salariés de solliciter un prêt pour financer l'immatériel comme un découvert devenu structurel, un recrutement, etc. Précisions.

Un prêt de 25 000 euros pour financer le “bas de bilan” des TPE

« Le développement passe par le financement, énonce Agnès Bricard, présidente du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables (CSOEC). Or, les crédits bancaires ne permettent de financer que l'immobilier ou l'outil de production. Nous proposons une véritable innovation en la matière avec ce dispositif qui finance le bas de bilan. Depuis 30 ans que je fais ce métier, je suis très étonnée que personne ne se soit intéressé à ce type de financement ! »

En quoi cela consiste-t-il ?

Réservé aux entreprises de moins de 20 salariés, ce crédit d'un montant maximum de 25 000 euros permet le financement du poste client , “qui aujourd'hui n'est jamais financé dans les TPE”, d'un recrutement (le temps que la nouvelle recrue s'adapte à son poste de travail et soit pleinement productif) et d'un découvert devenu structurel qui souvent coûte cher.

Les avantages ?

Les informations demandés sont simples et tiennent sur un dossier de quatre pages. Les experts-comptables apportent leur assurance modérée en validant la cohérence des hypothèses de travail que sous-entendent les prévisionnels. Le banquier s'engage alors à répondre sous 15 jours et à motiver son refus éventuel. Aujourd'hui, quatre banques travaillent avec le CSOEC : les Banques Populaires, LCL, le Crédit Agricole et le groupe Crédit du Nord.

« 95 % des TPE ont recours au financement bancaire, précise la présidente du CSOEC. Mais, en cas de refus, des financements alternatifs existent, via des financements publics. » Et de conseiller la consultation de moteurs de recherche répertoriant toutes les aides publiques comme Semaphore.cci.fr, Aides-entreprises.fr et Apce.com.

Le CSOEC a, pour sa part, également mis en place un portail dédié :  www.financement-tpe-pme.com, où sont inscrits les dispositifs financiers, les outils (dossier modélisé), ainsi que l'ensemble des réseaux d'accompagnement qui soutiennent l'opération pré-citée.

Une assurance pour financer les “experts de la crise”

[INTERVIEW] Agnès Bricard: "En matière fiscale, les entreprises attendent stabilité, harmonisation et simplification"