Mon compte Devenir membre Newsletters

DossierGestion et développement d'une entreprise

Publié le par

1 - Vocabulaires comptables et notions finançières

Principales définitions comptables ou notions financières, afin de vous aider à vous y retrouver dans la gestion de votre entreprise.

Marge brute

La marge brute représente la différence entre le chiffre d'affaires hors taxes et la totalité des achats hors taxes réalisés, minorée de la variation des stocks au cours de l'exercice comptable.

Valeur ajoutée

La valeur ajoutée correspond à la valeur des biens et services produits, diminuée de la valeur des consommations intermédiaires.

Résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation exprime le résultat réalisé par une entreprise à travers l'exploitation habituelle de ses seuls facteurs de production.

Résultat net

Le résultat net est égal à la différence entre, d'une part, les produits et, d'autre part, les charges (d'exploitation, financières et exceptionnelles) engagées sur la même période, ainsi que l'impôt sur les sociétés.

Besoin en fonds de roulement (BFR)

Il s'agit de l'argent disponible qui permet de faire fonctionner l'activité de l'entreprise avant même de pouvoir encaisser le fruit des ventes Le besoin en fonds de roulement doit donc être considère comme un investissement nécessaire au fonctionnement de la société et ce, des le démarrage de l'activité.

Sa variation dépend de trois grandes catégories d'éléments, qu'il s agit d'évaluer les stocks, les créances clients et les crédits fournisseurs Pour réduire son BFR, il existe plusieurs leviers limitation de l'importance des stocks et de leur durée, réduction de la durée du processus de production, augmentation du délai de règlement des dettes envers les fournisseurs et enfin, réduction du délai de recouvrement des créances sur les clients

Compte de résultat

Document comptable, il synthétise l'ensemble des charges (c'est-à-dire les dépenses) et des produits (c'est-à-dire les recettes) d'une entreprise pour une période donnée, appelée exercice comptable. Ce document donne le résultat net: il est positif lorsque la valeur du patrimoine de l'entreprise a augmenté sur la période considérée (on parle alors de bénéfice), ou négatif lorsque l'entreprise s'est appauvrie (perte).

Capacité d'autofinancement (CAF)

La CAF indique la capacité de l'entreprise à financer sa propre croissance. Elle correspond à l'excédent monétaire dégagé par l'exploitation d'une société pendant une certaine période. Elle se calcule en ajoutant au résultat net l'ensemble des charges nettes calculées (dotation aux amortissements, variation de provisions pour risques et charges) sans impact pour la trésorerie, et ce généralement pour chaque exercice de l'entreprise.

CAF = Résultat net + Dotation aux amortissements et Provisions.

Loi Dailly

Elle vous permet de céder vos créances à votre banque en échange d'une ligne de crédit. Moins onéreux que le découvert, mais plus que l'escompte, c'est un financement par anticipation dont le coût est indexé sur le taux bancaire de base, auquel s'ajoute une marge fixée par la banque. Les liquidités sont disponibles sous 48 heures.

Injonction de payer

C'est une procédure judiciaire rapide qui permet à un créancier de contraindre son débiteur à honorer ses engagements. Lorsque les méthodes de règlement amiable de l'impayé se sont révélées inefficaces, vous pouvez recourir à cette procédure en agissant directement devant les tribunaux. La demande d'injonction de payer doit être portée devant le président du tribunal de commerce si la créance est de nature commerciale ou qu'elle résulte d'une lettre de change acceptée; devant la juridiction de proximité pour une demande en matière civile dont le montant ne dépasse pas 4 000 Euros (à l'exception des domaines particuliers de la compétence du tribunal d'instance); devant le président du tribunal d'instance si la créance est de nature civile ou mixte pour un montant supérieur à 4 000 Euros et inférieur à 10 000 Euros.

Seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité est le chiffre d'affaires pour lequel l'entreprise ne réalise ni perte, ni bénéfice. C'est donc le niveau d'activité au-delà duquel vous commencez à dégager du profit ou encore le seuil au-delà duquel le chiffre d'affaires diminué des coûts variables sera supérieur aux charges fixes. C'est en général à partir de ce seuil que vous dégagerez un résultat et donc une rémunération. Quant au point mort, il correspond à la date à laquelle le seuil de rentabilité est atteint. Plus cette date est atteinte rapidement dans l'exercice, plus la sécurité est importante pour l'entreprise.

EBITDA

En finance, EBITDA signifie Earnings before Interest, Taxes, Dépréciation, and Amortization (revenus avant intérêts, taxes, dotations aux amortissements et provisions). Il s'agit du profit avant déduction des charges financières, des impôts et taxes, des dotations aux amortissements et aux provisions (dépréciations....).

Remboursement des frais professionnels

Les frais professionnels sont les dépenses inhérentes à la fonction ou à l'emploi que le salarié occupe. Il existe trois modalités d'indemnisation: le remboursement des frais réellement engagés (sur justificatifs); la déduction supplémentaire pour frais professionnels, dans la limite de 7 600 euros en matière sociale (art. 9 de l'arrêté du 20 décembre 2002) et le versement d'une allocation forfaitaire.

Abus de biens sociaux

Ce délit, défini dans le code de commerce, est une forme de détournement de biens. Sont notamment concernées les sociétés anonymes et les sociétés anonymes a responsabilité limitée. L'abus de biens sociaux est caractérisé dès lors qu'un dirigeant fait un usage des biens ou du crédit de sa société à des fins personnelles, qu'il sait contraires à l'intérêt de celle-ci, ou pour favoriser une autre entreprise dans laquelle il est intéressé. La peine encourue est de cinq ans de prison et de 375 000 euros d'amende, éventuellement assortie d'une interdiction temporaire d exercer des fonctions professionnelles ou sociales au sein de la société.

Cash flow

Le cash flow, ou flux de financement, est la différence entre les recettes nettes (encaissements) et les dépenses (décaissements). Il correspond à la capacité réelle de l'entreprise à financer ses investissements, le service de sa dette et le dividende de ses actionnaires. Il comprend le bénéfice, la dotation aux amortissements et aux provisions à caractère de réserve. Il peut aussi être appliqué à un nouveau projet pour calculer son retour en trésorerie. C'est avant tout une donnée d'analyse d'activité.

Toutes les clés pour réussir son plan marketing

Ombres chinoises et autres manigances