Mon compte Devenir membre Newsletters

Frais bancaires en France: trop élevés et mal connus

Publié le par

Les commerçants de proximité sont mal informés des frais inhérents aux paiements par carte bancaire. C'est ce qui ressort d'une enquête commandée par l'UPA et réalisée par l'Ifop début novembre.

L'affaire fait grand bruit dans le monde discret des banques. Selon la récente enquête commandée par l'Union professionnelle artisanale (UPA) et réalisée par l'Ifop, les artisans et commerçants de proximité seraient mal informés des frais inhérents aux paiements par carte bancaire et, dans leur grande majorité, ils dénoncent les commissions appliquées par les banques, dites "commissions interbancaires de paiement".

Ainsi, l’étude révèle que moins de la moitié des professionnels interrogés (48%) sont informés que les banques leur prélèvent un pourcentage sur chaque transaction effectuée par le biais d’un terminal de paiement électronique. Et ce, en plus du coût de location ou d’achat du terminal de paiement. En outre, 56% des sondés estiment que le prix d’achat ou de location de ce lecteur n’est "pas du tout" (20%) ou "pas vraiment" (36%) justifié.

Des frais pénalisants

Par ailleurs, 62% des professionnels qui utilisent un terminal de paiement considèrent que les commissions interbancaires sont pénalisantes pour leur entreprise. Les consommateurs seraient les victimes indirectes de ces frais. En effet, plus d'un commerçant sur deux affirme gonfler ses tarifs pour couvrir les frais liés aux commissions interbancaires.

Alors que 42% des achats sont effectués par carte bancaire et que ce moyen de paiement progresse de plus de 6% par an, l’UPA demande "que les règles applicables aux paiements par carte bancaire soient étudiées et modifiées et que les taux soient encadrés".