Mon compte Devenir membre Newsletters

De l'intérêt d'un crédit-vendeur pour le cédant d'entreprise…

Publié le par

L'acheteur de votre entreprise peut vous demander de lui accorder un crédit-vendeur. Est-ce intéressant pour vous, cédant ? La réponse de Me Machez.

Chefdentreprise.com vous permet de poser, gratuitement et anonymement, vos questions d'ordre juridique, social ou fiscal. Envoyez-nous votre question à redaction@chefdentreprise.com. Notre partenaire, Monavocatenligne.com, qui référence avocats et conseils spécialisés dans tous les domaines du droit (société, fiscal, environnement, travail, etc.), y apportera une réponse gratuitement.

Cette semaine, voici la question de Renée L.
Je suis en négociation finale avec un acheteur potentiel de mon entreprise. Ce dernier souhaite que je lui accorde un crédit-vendeur (de l’ordre de 33 % du prix). Comment cela fonctionne-t-il ? Outre la cession de mon entreprise, quel est mon intérêt ?

Réponse de Me Didier Machez :
Le crédit-vendeur est avant tout un geste du cédant au profit de l'acheteur, le cessionnaire. Cette situation se présente souvent lorsque le cessionnaire a peu de chance d'obtenir son financement pour la totalité de l'opération projetée. Grâce au crédit-vendeur que vous pourriez lui accorder, cela devrait faciliter l'obtention d'un financement pour le solde du prix. Bien entendu, cette situation est moins favorable pour vous car, d'une part, vous n'avez pas le prix total immédiatement, d'autre part, il va falloir prendre des garanties en cas de non paiement par le cessionnaire. Prévoyez aussi un crédit-vendeur avec un taux d'intérêt de l'ordre de 4 % l'an environ.

Biographie de Me Didier Machez

Après avoir terminé ses études à l'École de formation professionnelle des barreaux de la cour d’appel de Paris, il intervient depuis près de 20 ans sur toute la France essentiellement dans le monde des entreprises (TPE-PME-PMI).

Constitution de sociétés, montage avec aides à la création, accompagnement et suivi annuel, secrétariat juridique, achat-vente et restructuration d’entreprises, achat-vente de fonds de commerce et cession de droit au bail, négociation et modifications diverses. Il intervient également dans le domaine du droit du travail en apportant conseils et assistance, plus particulièrement dans la mise en place de rupture négociée de contrat de travail (rupture conventionnelle, licenciement, transaction).

Il est président de l'association Monavocatenligne.com.