Mon compte Devenir membre Newsletters

800 000 entreprises renoncent à embaucher par manque de moyens

Publié le par

Le 41e baromètre de conjoncture des TPE réalisé par l'Ifop pour Fiducial pointe du doigt les difficultés d'embauche et de développement rencontrées par les dirigeants de TPE.

Les perspectives d'embauche sont encore modestes dans les TPE pour 2011. C'est ce que montre le 41e baromètre Fiducial pour les TPE. Seulement 14 % des dirigeants interrogés comptent augmenter leur effectif salarié cette année. Si la proportion est supérieure à celle observée début 2009 et 2010, l'année 2011 démarre tout de même sur des bases plus faibles en termes de prévisions de créations d'emploi par rapport au dernier trimestre 2010.

Le baromètre met également en lumière qu'au moins 800 000 TPE (33 %) ajournent leurs embauches par manque de ressources financières (lié à une activité estimée insuffisante). Les chefs d'entreprise accusent également des charges fiscales et sociales trop lourdes.

Par ailleurs, il semble que 44 % des TPE aient connu des difficultés de trésorerie en 2010. Parmi elles, 6 % seulement ont eu recours à la médiation du crédit et 5 % à Oséo. Un tiers s'est tourné vers son expert-comptable pour rechercher des solutions. Et, la majorité (57 %) des entreprises ayant connu des difficultés de trésorerie a réussi à les surmonter grâce aux lignes de crédit antérieurement autorisées.

Autre fait marquant mis en avant par Fiducial, la crise de confiance qui s'annonce vis-à-vis du gouvernement. En effet, le degré de confiance des TPE dans les mesures et actions économiques annoncées ou mises en place par le gouvernement enregistre une forte chute ce trimestre (– 15 points, soit 26 %). Et pour la grande majorité des patrons de TPE, les femmes et les hommes politiques ne sont plus pour l'instant en mesure de transformer la société française, ni d'en lever les blocages (respectivement 62 % et 66 %).