Mon compte Devenir membre Newsletters

Des dirigeants sont de moins en moins bien rémunérés

Publié le par

En 2009, les dirigeants ont été moins bien payés. C'est ce que met en avant une étude de l'ATH, réalisée sur un panel de sociétés non financières, hors CAC 40.

En 2009, les dirigeants ont été moins bien payés. C’est ce que met en avant une étude de l’association technique de cabinets d'audit et de conseil (ATH), sur un panel de 164 sociétés non financières, hors CAC 40. Elle prend en compte la rémunération totale moyenne, comprenant le fixe, le variable, l'exceptionnel, les avantages en nature et les jetons de présence. Même si cette rémunération a très légèrement augmenté (+3%) pour les plus petites valeurs d'Eurolist C (capitalisation de 150 millions d’euros), pour s’établir à 233000 euros en moyenne par dirigeant en 2009, les plus grandes sociétés ne sont pas aussi bien loties. Celles du compartiment A (capitalisation de plus d’un milliard d’euros) ont en effet observé un recul de 19%, pour atteindre 791000 euros de rémunération en moyenne par dirigeant. Les patrons des entreprises du segment B (capitalisation de 150 millions à un milliard d’euros) reçoivent, eux, en moyenne 359000 d'euros (-7%).

La rémunération globale –comprenant en plus les attributions d'actions et d'options, dont bénéficient 29% des dirigeants– suit une tendance similaire de repli, estimée à 2% pour les petites PME. Selon le président d’ATH, Pierre Godet, «la rémunération des dirigeants a été adaptée à la crise», l’étude pointant le repli de presque 10% du chiffre d’affaires global des sociétés étudiées.