Mon compte Devenir membre Newsletters

Entretien d'embauche : les questions à poser... ou pas

Publié le par

Faire passer un entretien d'embauche pour un dirigeant de PME n'est pas toujours un exercice facile. Quelles questions sont pertinentes, discriminatoires, inutiles... ? Rapide sélection de questions à poser ou non...

Entretien d'embauche : les questions à poser... ou pas

Voici une sélection de questions susceptibles d'être posées en entretien d'embauche. Pertinentes ou non ?

Question 1 : Quels sont vos qualités et vos défauts ?
À NE PAS POSER - "Question bateau" par excellence. Elle reflète un manque d'expérience de la part du recruteur. La question est mauvaise car elle est attendue et que le candidat évoque souvent des défauts qui sont des qualités déguisées (« Je suis trop exigeant » par exemple). Par ailleurs, les candidats ne se connaissent pas toujours, peuvent se montrer complaisants avec eux-mêmes, ou se présenter en fonction de ce que vous attendez de lui.

Question 2 : Puis-je appeler certaines de vos références ?
À POSER - Question obligatoire si vous comptez vérifier les informations fournies dans un CV. Légalement, vous n'avez pas le droit d'appeler un ancien employeur sans l'autorisation du candidat. Pour éviter tout litige, Alain Gavand, p-dg du cabinet conseil en RH Alain Gavand Consultants, recommande d'envoyer un e-mail au candidat qui devrait vous autoriser formellement la prise de référence.

Question 3 : Comptez-vous avoir des enfants ?
À NE PAS POSER - Une question à bannir si vous ne voulez pas être accusé de discrimination, tout comme « de quelle origine êtes-vous ? Adhérez-vous à un syndicat ? ». La loi interdit de poser toute question portant sur les origines, l'âge, la santé ou le handicap, les opinions politiques, l'orientation sexuelle et de la situation familiale du candidat. À noter que la législation européenne est très protectrice envers les candidats. C'est à l'entreprise d'apporter la preuve qu'elle n'a pas discriminé une personne lors de son recrutement.

Question 4 : Êtes-vous une personne organisée ?
À NE PAS POSER - Ici, c'est la forme qui est mauvaise. Les questions fermées induisent une réponse par oui ou par non. Le but de l'entretien, c'est de faire parler le candidat. Posez plutôt des questions ouvertes.

Question 5 : L'un de vos collaborateurs arrive régulièrement en retard, que faites-vous ?
À POSER - Au-delà de la question, c'est le principe qu'il faut retenir. Il faut essayer de comprendre comment une personne travaille, quelles sont ses réactions face à certaines situations. La meilleure méthode : que le candidat évoque, par lui-même, ses expériences passées. Il est préférable d'investiguer sur des éléments factuels. Vous aurez alors une indication sur son savoir-être et sa façon de gérer les situations critiques.