Mon compte Devenir membre Newsletters

L'alternance : une solution au chômage des jeunes ?

Publié le par

Comment redonner de la valeur aux discours sur l'alternance ? Pour y parvenir, l'Afpa lance sa première campagne pour sensibiliser les jeunes et les entreprises.

Former 800000 jeunes via l’alternance à l’horizon 2015. Tel est l'objectif affiché par les pouvoirs publics pour enrayer le chômage chez les jeunes. L’enjeu est de taille. L’Afpa (association nationale pour la formation professionnelle des adultes) compte bien contribuer à le relever. À travers son offre alternance "+Pro, plus qu'une formation, un emploi", l'Association renouvelle le discours sur la formation. "Ce système est d’une incroyable modernité et nous voulons le revaloriser", a déclaré Philippe Caïla, Directeur général de l’Afpa. L'objectif ? Donner une place essentielle à l'entreprise, proposer une confrontation immédiate du théorique et du pratique, et "une formation adaptée à notre monde en mutation rapide". L'association s'appuie notamment sur une étude Afpa / BVA datant de 2010. Selon cette enquête,  "40 % des DRH et 43 % des jeunes plébiscitent un système pédagogique alternant activités théoriques et activités pratiques pour aider les jeunes de moins de 30 ans à mieux s’intégrer dans le monde de l’entreprise".

Toucher les jeunes
« Plutôt que de nous focaliser sur les dispositifs réglementaires, nous avons abordé le sujet de manière qualitative en pensant l’alternance comme un système pédagogique innovant et fondamentalement moderne, alternatif à l’Éducation nationale, et en choisissant une logique de marque », explique Chantal Farrant, directrice de la communication et de la stratégie de marque de l’Afpa. La campagne met en valeur les trois acteurs majeurs de l’alternance : le formateur, le tuteur et les jeunes autour du programme de formation. Celui-ci propose une gamme de seize parcours dans 48 métiers : gestionnaire de paie, vendeur spécialisé en magasin, serveur en restauration, conseiller service client à distance, assistant de vie aux familles, agent de fabrication industrielle, conducteur d’installations et de machines automatisées, maçon ou électricien d’équipement entre autres….

Plusieurs volets sont développés grâce à un kit complet de communication, destiné à l’entreprise et à l’étudiant avec notamment un livret de suivi. Cette campagne, intitulée "Métamorphoses", sera fortement relayée sur les réseaux sociaux, importants prescripteurs en matière de recherche d’emploi. Ce dispositif est ambitieux "puisqu’il prévoit le recrutement de 13000 jeunes en contrat de professionnalisation d’ici décembre 2011, soit deux fois plus qu'en 2010. C’est pourquoi rien n’a été laissé au hasard, tous les canaux de communication sont utilisés (Web, presse, radio, salons, réunions d’information collective…) et nos partenaires mobilisés", précise Chantal Farant, Directrice de la Communication et de la Stratégie de marque de l’AFPA.

Le coup d’envoi de la campagne sera donné à l’occasion du Train pour l’emploi et l’égalité des chances (du 15 mars au 1er avril) et se poursuivra tout au long de l’année jusqu’en décembre.