Mon compte Devenir membre Newsletters

La Capeb demande le maintien du dispositif “zéro charge” pour les embauches dans les TPE

Publié le par

Suite à l'annonce par Nicolas Sarkozy de l'éventuelle suppression du dispositif "zéro charges" qui accompagne les recrutements des TPE, Patrick Liébus, président de la Capeb, exprime son désaccord.

«Le “zéro charges” était certainement la mesure la plus efficace prise depuis longtemps pour accompagner les artisans. Elle les aide à traverser la crise et atténue un peu la concurrence déloyale des auto-entrepreneurs». Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a exprimé le 12 mai son mécontentement suite à l'annonce du président de la République, qui envisage de suspendre le 30 juin prochain le dispositif d'exonération de charges pour les nouvelles embauches dans les entreprises de moins de 10 salariés. 

Patrick Liébus craint ainsi que les 346000 entreprises du bâtiment potentiellement concernées par cette mesure ne soient directement touchées par cette suppression. «Acteurs-clés du tissu économique local, les entreprises artisanales du bâtiment avaient pourtant joué le jeu en créant des emplois non délocalisables et pérennes grâce à cette disposition, dans la perspective d’une reprise», souligne la Capeb dans un communiqué du 12 mai.

«On nous coupe les ailes en plein vol: en cette période critique, les artisans n’avaient pas besoin de ça. Nous demandons la prorogation de cette mesure essentielle au maintien de notre compétitivité», poursuit Patrick Liébus.

La Capeb salue en revanche la reconduction des aides au développement de l’apprentissage et de l’alternance, garantes de la qualité de transmission des savoir-faire pour l’avenir de l’artisanat.