En ce moment En ce moment

La situation se débloque pour les chômeurs en fin de droits

Publié par le

Nicolas Sarkozy a proposé hier un plan pour débloquer la situation des chômeurs en fin de droits. Ils seront 345 000 à bénéficier de ce dispositif comportant formations et contrats aidés.

  • Imprimer

Le dossier des chômeurs arrivant en fin de droits en 2010 semble débloqué. Nicolas Sarkozy a annoncé hier un accord, baptisé "plan de rebond pour l'emploi" afin d'aider les 345 000 chômeurs arrivant au terme de leurs allocations chômage à la fin de l'année 2010.

Le président de la République a précisé que "l'État était prêt, avec les partenaires sociaux et, si possible, avec les régions, à dégager plusieurs centaines de millions d'euros supplémentaires afin de proposer à tous ceux qui sont aujourd'hui sans solution" deux mécanismes.

Le premier consiste en une "activité dans le cadre d'un contrat aidé". Financé par l'État, ce contrat représenterait pour le bénéficiaire une rémunération de 960 euros par mois pour 33 heures de travail par semaine, précise l'Élysée, "dans le cas d'un contrait aidé marchand." Et de 600 euros par mois (pour 20 heures de travail hebdomadaires) "dans le cas d'un contrat aidé non marchand". L'autre option proposée par l'Élysée est une formation "assortie d'une rémunération". "Outre la prise en charge des frais pédagogiques, la rémunération d'un stagiaire de la formation professionnelle est en moyenne de 650 euros par mois", explique la présidence de la République. 

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

RH - Management

Par Véronique Meot

Faut-il motiver et fidéliser ses clients ou ses commerciaux en leur offrant des cadeaux ? La méthode, courante, a semble-t-il fait ses preuves, [...]