Mon compte Devenir membre Newsletters

Le CV anonyme n'est plus au goût du jour

Publié le par

Destinée à lutter contre la discrimination à l'embauche, CV anonyme restera dans les cartons et ne sera probablement pas généralisé.

La généralisation du CV anonyme (sans nom, ni adresse, ni âge, ni sexe) pour les entreprises de plus de 50 salariés demeurera lettre morte, selon les dires du commissaire à la Diversité et à l’égalité des chances, Yazid Sabeg. Bien qu’inscrite dans la loi de 2006 sur l’égalité des chances, cette mesure n'est jamais entrée en vigueur, faute de décret d'application. Avant de rédiger celui-ci, le gouvernement avait demandé une expérimentation, confiée à Pôle Emploi, pour mesurer son impact sur la réduction des discriminations à l’embauche et pour tester les conditions de sa mise en œuvre.

Le CV anonyme contre-productif ?

Publiés durant l’été 2011, les résultats révèlent qu’un CV ne peut être complètement anonyme : "le genre, l’âge aussi bien que l’origine et le lieu de résidence peuvent transparaître dans le corps du CV, au-delà des informations contenues dans le pavé d’état civil", précise l’étude. En revanche, il lutte efficacement contre la tendance des recruteurs à privilégier les candidats du même genre qu'eux (homme ou femme). Mais, il a tendance à diminuer les chances des candidats issus de l'immigration, avec une chance sur 22 seulement de décrocher un entretien, contre une chance sur 10 lorsque le CV n'est pas anonyme ! L’une des raisons invoquées ? Les faiblesses d’un CV peuvent s’expliquer par l'origine des candidats, les éléments d’appréciation manquent alors aux recruteurs pour juger au mieux. Néanmoins, le CV anonyme reste un outil parmi d’autres (questionnaire sur les compétences, méthode de recrutement par simulation, etc.) pour recruter sur les compétences d’un individu.

Et vous qu'en pensez-vous ? Répondez à notre sondage : "Pour ou contre le CV anonyme ?"