Mon compte Devenir membre Newsletters

Le gouvernement souhaite tordre le cou aux TMS

Publié le par

Les Troubles musculo-squelettiques (TMS) progressent chaque année de 10%. Pour contrecarrer ce phénomène, le gouvernement lance une campagne d'information afin de sensibiliser les dirigeants de TPE et PME.

Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la santé lance sa quatrième campagne d'information sur les troubles musculo-squelettiques (TMS), et se focalise cette année sur les dirigeants des petites et moyennes entreprises. Sous l’accroche " Prévenir les troubles musculo-squelettiques ne s’improvise pas. Découvrez les vraies bonnes méthodes ", cette campagne sera diffusée sur les ondes de nombreuses radios et dans la presse magazine et économique. Egalement au coeur du dispositif: le site internet www.travailler-mieux.gouv.fr qui vous accompagne dans vos démarches et questionnements.

L'objectif de cette campagne? Vous inciter à réfléchir sur vos propres processus de production et à repenser votre organisation. "Les TMS augmentent chaque année de 10% et représentent 85% des maladies professionnelles. Les entreprises doivent donc prendre en considération l'organisation, les conditions de stress, le temps de récupération, l'environnement ou encore le degré de satisfaction de leurs collaborateurs. Les très petites structures pensent ne pas disposer de marge de manoeuvre, mais c'est faux", explique Jean-Denis Combrexelle, directeur général du travail, pour qui la prévention des TMS passe aussi par l'instauration d'un dialogue social.

Selon les chiffres de la CNAMTS (Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés), les cas de TMS constatés en 2010 ont engendré la perte de 9,7 millions de journées de travail.