Mon compte Devenir membre Newsletters

Le tourisme résiste bien à la crise

Publié le par

Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé des PME, du Tourisme et des Services, a présenté mardi 14 avril le bilan de l'activité touristique en 2009 et les prévisions pour les vacances de printemps.

En dépit d’une légère baisse d’activité en 2009, le secteur du tourisme résiste bien à la crise économique grâce à l’importance du tourisme de proximité, la qualité de l’offre et les efforts mis en place par les professionnels. Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services, s'est félicité mardi du bilan de l'activité touristique de 2009.

La fréquentation dans l’hôtellerie de tourisme est en recul de 4,9% par rapport à 2008, quelles que soient les catégories d’établissements. Les catégories les plus touchées sont les 2 et 3 étoiles, catégories qui regroupent le plus grand nombre de nuitées. Le segment haut de gamme a été aussi très affecté avec une baisse proche de 15% du RevPAR (revenu par chambre disponible).

Les campings, quant à eux, se portent bien grâce à la forte progression des touristes français. En 2009, l’hôtellerie de plein air voit sa fréquentation croître de 4,2% par rapport à 2008. La bonne saison du camping a été réalisée grâce à la clientèle française en hausse de 7,2%. En revanche, la fréquentation étrangère diminue de 1,1%.

Prévisions optimistes pour les six prochains mois

Les premiers indicateurs d’activité pour les vacances de Pâques montrent une présence stable des clientèles européennes. On constate également le changement des modes de consommation des touristes français qui privilégient les réservations de dernière minute.

D’après le Baromètre Atout-France-TNS-Sofres, l’optimisme des professionnels pour l’avenir est, en moyenne, en progression en 2010 par rapport à la dernière saison. Pour les six prochains mois, le nombre d’hôteliers satisfaits par leur taux de réservation atteint 48% contre 32% l’année dernière sur la même période. Les restaurateurs sont eux aussi nettement plus confiants en l’avenir en 2010 qu’en 2009, avec 66% d’optimistes cette année, contre 54 en 2009. 34% des restaurateurs envisagent d’ailleurs de recruter du personnel permanent dans les 12 prochains mois, une forte progression par rapport à l’an dernier (22%). La baisse de la TVA dans la restauration montre ainsi son efficacité.