Mon compte Devenir membre Newsletters

Les créateurs d'entreprises sont aussi créateurs d'emplois

Publié le par

42 % des entreprises créées ces trois dernières années ont recruté des salariés. C'est ce qu'indique le sondage réalisé par OpinionWay pour le compte de l'APCE et le Salon des entrepreneurs.

Les créateurs d'entreprises sont de plus en plus nombreux, mais embauchent-ils des salariés ? À l'occasion du 18e Salon des entrepreneurs de Paris, qui se tiendra les 2 et 3 février 2011 au Palais des congrès, l'APCE et CER France présentent les résultats d'une étude originale menée par OpinionWay.

Avec 622 000 créations d'entreprises en 2010, la création affiche des taux record de croissance depuis 2002. En trois ans, sur 1,5 millions d'entreprises qui ont vu le jour, 50 % des activités se sont lancées sous le régime de l'auto-entrepreneur. Si les Français créent des entreprises, ils génèrent aussi de l'emploi ! L'étude estime à près de 2 millions le nombre d’emplois nouveaux créés ces trois dernières années, 42 % des entrepreneurs ayant réalisé au moins une embauche. Cette étude bât également en brèche une idée reçue : dans les TPE, la priorité est donnée aux contrats pérennes. En effet, les CDI sont deux fois plus nombreux que les contrats précaires (CDD, intérim…)

Des perspectives réjouissantes

 Près d'un créateur sur deux envisage de recruter des salariés dans les deux ans à venir. Leur motivation ? La croissance de l'activité (87 %), loin devant le besoin d'innovation ou de diversification (21 %). Quant au profil du candidat idéal, les priorités vont à l’efficacité (32 %), l’expérience (30 %) et l’autonomie (29 %).  Ainsi, dans la gestion du salariat, près de quatre dirigeants sur 10 pensent avoir besoin d’une aide au niveau administratif (gestion des payes, déclarations fiscales, sociales…), et 22 % pour résoudre les éventuels conflits. En revanche, ces entrepreneurs semblent relativement sereins en termes de management : 89 % pensent avoir les qualités requises, même si cela peut parfois s'avérer compliqué pour 57 % d'entre eux. Plus de la moitié d'entre eux seraient même prêts à former une personne inexpérimentée.