Mon compte Devenir membre Newsletters

Patron ? Un job ingrat !

Publié le par

Les salariés sont unanimes: ils sont 75% à ne pas vouloir la place de leur patron. C'est ce qu'indique un sondage réalisé à l'occasion de la journée "J'aime ma boîte". Détail des résultats...

Le rôle du patron est considéré comme ingrat. Les trois quarts des salariés ne veulent pas prendre la place de leur patron ! Tel est l'un des enseignements du sondage* Majencia OpinionWay publié le 9 octobre 2010, réalisé à l'occasion de la journée "J'aime ma boîte" le jeudi 14 octobre. Parmi les raisons invoquées figurent la peur des responsabilités (56%), l'incapacité à prendre des décisions désagréables (40%), et la crainte de trop de travail (19%). Parmi les 25% qui veulent bien prendre la place du patron: 69% aimeraient avoir son salaire, 32% son pouvoir et 33% pour ne pas avoir de “chef”.

Autre enseignement, 69% des salariés déclarent aimer leur entreprise et 61%  d'entre eux souhaitent rester dans la même entreprise jusqu’à leur retraite (48% des moins de 35 ans partagent ce souhait).

L'image de l'entreprise

Sur la perception de l'entreprise, la France des salariés semble divisée: 45% pensent qu’on est “trop négatif vis-à-vis des entreprises”, et 42% pensent le contraire. De même sur l'attirance au travail, 52% affirment qu'ils “travailleraient même s’ils n’en avaient pas besoin”, alors que 47% déclarent qu'ils “ne travailleraient pas”. Ni la région, ni le sexe, ni l’âge n’interfèrent dans ces choix. 50% disent qu'ils seraient “malheureux de quitter leur entreprise”, alors que 49% ne le seraient pas.

Esthétique, vie personnelle, ambiance, chef...

Au quotidien, ils sont 55% à être sensibles à l’esthétique et à l’ergonomie (mobilier, éclairage…) de leur lieu de travail, et considèrent que c’est “essentiel à leur épanouissement”. 55% des interviewés souhaiteraient que l’entreprise offre des services pour leur vie personnelle.

La convivialité est recherchée et 38% des personnes interrogées estiment que “cela rendrait la vie plus agréable dans leur entreprise si on fêtait de temps en temps les succès professionnels”. Ils sont 57% à souhaiter des espaces de détente et des cafétérias...

Quant à l’ambiance, 54% des Français déclarent que “la présence importante des femmes dans l’entreprise” ne change rien au climat interne. 39% au contraire trouvent que cette présence féminine contribue à rendre leur entreprise plus humaine, (7% estiment que les femmes la rendent moins humaine).

*Sondage réalisé auprès de 1.012 personnes de 18 ans et plus, les 29 et 30 septembre 2010.