Mon compte Devenir membre Newsletters

Prime de 1 000 euros : la contre-proposition de la CGPME

Publié le par

Les pouvoirs publics examinent la possibilité de mettre en place une prime de 1000 € pour les salariés d'entreprises dont les dividendes progressent d'une année sur l'autre.

Le gouvernement compte voter d'ici l'été une loi instituant une prime pour les salariés des entreprises versant des dividendes à leurs actionnaires (lire l'annonce, les premières réactions du patronat et des syndicats). La CGPME propose, quant à elle, une mesure qu'elle qualifie de "simple et lisible et déjà utilisée il y a peu" : que les entreprises qui choisissent de distribuer une prime soient exonérées de charges sociales dans la limite de 1 000 euros. Ainsi, tous les salariés seraient potentiellement concernés qu'ils travaillent dans une entreprise du CAC 40 ou dans une TPE. "Ce serait une vraie mesure en faveur du pouvoir d'achat, qui n'entame pas la compétitivité des entreprises et n'empiète pas sur la liberté de gestion du chef d'entreprise", indique l'organisation dans un communiqué daté du 18 avril.

Le projet du gouvernement "risque, selon la CGPME, de creuser un peu plus encore le fossé existant entre les grandes entreprises qui, et c'est heureux, font d'excellents résultats et les PME qui se débattent au quotidien pour conserver une marge".