Mon compte Devenir membre Newsletters

Recrutez une personne handicapée grâce aux réseaux sociaux

Publié le par

Alors que nombre de PME rencontrent des difficultés à remplir leur obligation légale d'embauche de 6 % de travailleurs handicapés, Allister Diversity propose une approche originale visant à cibler un plus large public d'intéressés via les réseaux sociaux. Décryptage.

Recrutez une personne handicapée grâce aux réseaux sociaux

Vous cherchez à booster l’embauche de personnes handicapées au sein de votre structure ? Allister Diversity, nouvelle entité du cabinet RH Mac Allister Group, lancée le 8 décembre, propose une plateforme de recrutement innovante (www.myjobcompany.com), s’appuyant sur la force des réseaux sociaux, de Facebook à Viadeo, sans oublier Linkedin, etc. « Nombre de personnes handicapées ne sont pas aujourd’hui recensées par les job board traditionnels : missions handicap, Cap Emploi ou encore Monster, car elles n’osent souvent pas se déclarer auprès de ces structures. Sans oublier celles qui n’ont tout simplement pas conscience de leur handicap », rappelle Damien Nancy, directeur associé d’Alliister Diversity.

Aussi, la vocation de l’outil est de viser un plus large public d’intéressés via les réseaux sociaux « Cette approche originale nous permet de toucher un vivier de 40 millions d'internautes en s’appuyant sur des « diffuseurs » adeptes de ces réseaux », détaille le directeur associé, en rappelant que cet outil peut s’appliquer à toutes sortes de problématiques RH, bien au-delà de l’embauche de profils en situation de handicap.

Système de cooptation

Concrètement, ce process repose sur un système de cooptation fourni par le partenaire d’Allister Diversité, favorisant, in fine, un sourcing élargi des candidats. « Selon les besoins RH du client, nous sélectionnons le réseau le plus approprié et adressons les profils qui nous intéressent le plus. Si ces derniers ne sont pas séduits par l’offre, nous leur proposons de recommander des personnes de leur entourage moyennant une rémunération pour chaque CV envoyé», détaille Damien Nancy.

Pour favoriser les meilleurs taux de réponses, le groupe a employé les grands moyens en termes de communication. « Nous diffusons, via les réseaux, de la publicité aux profils les plus adéquats afin de les sensibiliser à notre démarche et pourquoi pas les inciter à déclarer leur handicap », complète Boris Sirbey, en rappelant qu’en cas d’embauche de la personne cooptée, le diffuseur peut jouir d’une rémunération complémentaire.

Exit le recrutement sous la contrainte

Au-delà du recours à l’outil, notons qu’un panel de solutions complémentaires, proposées par Allister Diversity, s’imposent pour optimiser de A à Z le process RH d’une personne handicapée : coaching du candidat avant l’entretien d’embauche, sensibilisation des collaborateurs du groupe via du coaching autour de l'art, etc. Autant de moyens qui confèrent un sens véritable à cet acte d’embauche. « Exit les personnes handicapées recrutées sous la contrainte, puis mises au placard. Un tel recrutement doit être source d’intégration pour le salarié et de performance pour l’entreprise », affirme le patron d’Allister Diversity. Une approche plus positive aidant sans doute l’employeur à appréhender plus sereinement son obligation d’embauche de 6 % de travailleurs en situation de handicap.