Mon compte Devenir membre Newsletters

Un Français sur trois gêné par le bruit au travail

Publié le par

Selon une enquête Ipsos pour la Journée nationale de l'audition, qui a lieu le 10 mars, 39 % des actifs sont gênés par le bruit.

Le bruit au travail gêne 39 % des actifs en France. Selon une enquête Ipsos publiée le 7 mars et réalisée pour la Journée nationale de l'audition (JNA), 13 % des actifs se disent "très" embarrassés par le bruit, 26 % le sont "assez". Sans grande surprise, les variations sont fortes selon les fonctions occupées. Si 57 % des ouvriers éprouvent de la gêne, seuls 36 % des employés et 28 % des cadres supérieurs et professions intermédiaires se trouvent dans le même cas.

De même, si 71 % des personnes travaillant sur un chantier de construction se disent dérangés, c'est le cas de 51 % des personnes évoluant dans un open space de bureaux ou une plateforme téléphonique, 47 % dans un atelier de production et même 18 % dans un restaurant d'entreprise.

Le bruit accroît de 24 % le risque d'accidents

Plus d'un salarié sur deux ne bénéficie d'aucun contrôle auditif dans le cadre de leur travail. Pourtant, le bruit au travail, selon l'association JNA, accroît de 24 % le risque d'accident avec arrêt de travail et serait à l'origine de 20 % des cas de surdité chez l'adulte. Les troubles ressentis vont de la fatigue (58 %) à l'irritabilité (51 %), voire aux acouphènes (39 %) ou aux migraines (37 %).

Au total, un Français sur trois (32 %) confie avoir des difficultés à entendre. Ils sont 25 % chez les 20-24 ans, un chiffre stable jusqu'à 40 ans. Au-delà de 60 ans, plus de quatre sondés sur dix estiment avoir des difficultés d'audition.