Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers plus de mobilité des jeunes en Europe ?

Publié le par

L'Assemblée permanente des chambres de métiers (APCM), coordinatrice du projet EuroApprentissage, veut booster la mobilité des apprentis, à l'image de ce qui se fait pour les étudiants.

Favoriser la mobilité de 18 000 apprentis d'ici à trois ans, tel est l'objectif affiché par l'Assemblée permanente des chambres de métiers (APCM) avec son projet EuroApprentissage. C'est dix fois plus qu'actuellement.

Pour ce faire, l'APCM, qui coordonne le projet, mise notamment sur la création et le développement d'un réseau d'organisations intermédiaires dans 11 États membres de l'Union européenne et d'un site web d'information. Les premiers effets devraient se faire sentir dès novembre 2010. Par ailleurs, un label EuroApprentissage devrait voir le jour pour rendre visible l'engagement des entreprises via un logo et une charte.

«Pour l'heure, la mobilité des apprentis en Europe est anecdotique, reconnaît Alain Griset, président de l'APCM. Le manque d'informations et d'outils est un frein, tout comme cette spécificité française qui fait que l'apprenti dispose d'un contrat de travail, ce qui n'est pas le cas partout.» Des contraintes qui devraient être diminuées, voire supprimées, avec ce projet porté à bout de bras par les chambres de métiers.

Selon l'APCM, ce sont 1 800 apprentis du réseau de CFA des chambres de métiers qui ont fait l'expérience de la mobilité européenne lors de l'année scolaire 2008/2009. En retour, ce sont 600 jeunes qui ont été accueillis en France. Les pays de destination sont principalement l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie. Les séjours durent en général entre deux et quatre semaines. Les métiers les plus concernés sont l'alimentation, la coiffure, la restauration et la mécanique auto.