Mon compte Devenir membre Newsletters

Relations patron/syndicat : une opportunité de développement

Publié le par

Un moment difficile pour le patronat ! Une occasion de se faire entendre et d'agir pour le personnel ! Le conflit peut cependant être transformé en opportunité pour les deux parties. Ces relations sont une chance de faire changer les choses pour atteindre les objectifs des uns et des autres.

Dans bon nombre d’entreprises, la présence du syndicat est un des seuls moyens pour faire remonter l’information du terrain (feed-back). Comme dans toute organisation complexe, le centre de décision doit tenir compte de son environnement interne et externe pour prendre les bonnes décisions. D’un autre côté, se sentir dissocié de la marche de l’entreprise amène dysfonctionnements qui perturbent plus ou moins fortement celle-ci.

Le premier partenaire du dirigeant est tout de même son personnel !

La revendication du syndicat est généralement une demande de compensation par rapport à une situation spécifique désagréable : une demande d’augmentation, une amélioration du cadre de travail, des compensations d’heures, … tout ce qui touche aux conditions « matérielles » du travail. Le patron n’a qu’à ouvrir les cordons de la bourse. Ce n’est pas toujours le cas, bien sur, mais souvent, c’est la stigmatisation d’un malaise plus profond qui s’exprime de cette manière.

Le travail du dirigeant consiste alors à découvrir le mal plus profond qui est inscrit au sein de son entreprise et pour se faire, les représentants syndicaux ont un rôle à jouer. Saisir cette opportunité permet à tous d’être plus en phase avec ses propres objectifs : productivité et efficacité d’un côté, et épanouissement et implication de l’autre. Les uns et les autres se complètent.

Amener les responsables syndicaux à s’exprimer n’est pas chose aisée. Par leur rôle qui leur a été conféré, le sentiment de pouvoir s’introduit insidieusement dans l’attitude de certains représentants. Le conflit s’instaure généralement par l’émergence d’une lutte de pouvoirs inspiré également par des égos forts.

Avant d’entamer toute discussion, il est essentiel que chaque partie saisisse ce qui est vraiment important et nécessaire. Demandez simplement le pourquoi et creuser en ce sens permet généralement au dirigeant de connaître d’avantage le malaise au sein de son organisation. Les revendications syndicales tentent d’y apporter une réponse palpable pour le personnel. En maîtrisant la source du problème, syndicat et patron peuvent travailler ensemble sur une proposition qui modifiera profondément la situation.

Les parties en présence recherchent la même chose : une entreprise qui marche, où l’on se sente bien, où l’on puisse s’épanouir, où les idées sont écoutées pour améliorer le processus de fabrication, le service et créer l’innovation nécessaire pour la pérennité de l’entreprise dans le temps.