Entretien d'embauche : les six questions incontournables

Publié le par

Dans le flot de CV que vous venez de recevoir, trois ou quatre candidatures sortent du lot. L'entretien va vous permettre d'en savoir plus sur ces postulants. Petit inventaire des questions incontournables à (se) poser pour éviter les erreurs de casting.

Entretien d'embauche : les six questions incontournables

© klaus_gombert - Fotolia.com

1. Relatez-moi votre parcours professionnel

Pour une embauche réussie, la première question est cruciale, car elle donne le ton de l'entretien. À ce stade, évitez les questions pièges ou les comportements froids, cherchez, au contraire, à briser la glace. "Au début de l'entretien, il faut savoir faire preuve d'empathie pour mettre à l'aise le candidat. Cela vous permettra d'en savoir plus sur son comportement et sa personnalité", conseille Anne Saüt, directrice générale du cabinet de recrutement Diversity Conseil. L'idéal est de débuter l'entretien de recrutement par une question ouverte, qui donnera au candidat l'opportunité de vous résumer son parcours professionnel. Une question a priori banale, mais riche d'enseignements. "En laissant parler la personne, vous pourrez juger de son esprit de synthèse, de sa capacité à contenir son stress et à s'exprimer dans la durée", ajoute Anne Saüt.


À voir aussi

Apprenez à détecter le mensonge grâce à notre diaporama.


2. Quels ont été vos principaux succès et échecs professionnels ?

La transition est aisée : le candidat vient de vous retracer les grandes étapes de son parcours; invitez-le à s'attarder sur les tops et les flops de sa carrière. "Le recruteur doit aller au-delà du CV et creuser certains moments du parcours du candidat en lui demandant des exemples, des anecdotes. Cela vous permet de mieux cerner la personnalité de votre interlocuteur et, au passage, de démasquer des bluffeurs", assure Philippe Villemus, professeur à Sup de Co Montpellier et auteur de Faire passer un entretien de recrutement (éd. d'Organisation). Tel candidat vous assure qu'il dépassait fréquemment ses objectifs chez son ancien employeur? Demandez-lui des détails, comme par exemple de vous relater sa plus belle vente. Votre interlocuteur se vante d'être un bon manager? Poussez-le à vous raconter des faits vécus. Bref, exigez du concret. Sans oublier de vous pencher sur les échecs du candidat. Vous jaugerez ainsi son degré d'honnêteté et testerez son esprit de répartie face à une question à laquelle il ne s'attendait probablement pas. "Ce genre de questions permet d'évaluer la capacité du candidat à rebondir dans une situation imprévue, donc sa résistance au stress. Des qualités essentielles pour beaucoup de postes à responsabilités", précise Philippe Vidal, associé du cabinet de recrutement Vidal associates.


Pour aller plus loin

L'entretien d'embauche comportemental, un entretien qui repose sur du concret.
5 conseils pour détecter les CV bidonnés
.

Pacte de responsabilité : des baisses de cotisations salariales jugées inconstitutionnelles

Les 5 clés du management transversal