Dirigeant, méditez pour prendre de la hauteur

Publié le par

Aujourd'hui, l'intérêt de s'adonner à un sport n'est plus à démontrer. Mais quid de l'hygiène mentale ? La méditation n'est pas l'apanage des moines tibétains, ni même d'initiés. En méditant régulièrement, vous pouvez accéder à la paix intérieure. De quoi prendre un recul souvent bienvenu.

businessman doing yoga in office

businessman doing yoga in office

"La méditation, c'est comme le sport, il y a quelques décennies, prend en exemple Sébastien Henry, auteur du Cahier d'entraînement Méditez au coeur de l'action, publié par ESF éditeur, le 19 avril 2013. Rares étaient ceux qui pratiquaient un sport en amateur, puis, peu à peu, faire de l'exercice s'est imposé et, aujourd'hui, la pratique sportive est entrée dans les moeurs. C'est pareil pour la méditation. Demain, nous prendrons de plus en plus soin de notre hygiène mentale."

En Occident, la méditation est donc une discipline pratiquée par une minorité de la population et notamment des décideurs. Peu pratiquée mais aussi méconnue, elle véhicule un certain nombre de croyances, quelquefois ésotériques, parfois erronées. Quelle réalité se cache concrètement derrière le terme de méditation ? "C'est une pratique, qui peut être laïque, d'attention et de concentration sur le moment présent qui se traduit par une paix intérieure et le fait d'être plus à l'écoute et en lien avec les gens autour de soi", résume celui qui se définit comme un pont entre le monde de l'entreprise et celui de la sagesse.

Paix intérieure et prise de recul

Anti-stress, plénitude, bien-être, sérénité, concentration... Qu'attendre de la méditation ? "Le paradoxe, c'est qu'avec la méditation, il ne faut pas raisonner en termes de résultats, prévient l'expert. Il ne faut pas chercher à atteindre de but. En même temps, il est évident que la pratique de la méditation apporte son lot de bienfaits : paix intérieure, développement de l'empathie et de lucidité, meilleure connaissance de ses forces et faiblesses, plus grande créativité qui est endommagée par le stress..."

Un bon moyen également de relativiser, de remettre les choses en perspective. "En se recentrant ainsi sur soi, cela permet de revoir ses priorités, un atout pour les chefs d'entreprise qui doivent avoir une vision stratégique claire de leur entreprise, non polluée par des détails", souligne Sébastien Henry.

Tenté ? Il vous reste plus qu'à pratiquer. "Méditer est assez simple, assure Sébastien Henry. Si vous savez respirez, vous savez méditer ! Trouver un maître ou un pratiquant expérimenté est la façon la plus sûre de s'initier. Néanmoins, dans un premier temps, vous pouvez débuter avec des méthodes avec CD qui sont très bien pour démarrer."

Comment pratiquer

Il existe plusieurs méthodes (vipassana, transcendantale, Zen, en pleine conscience). Pour pratiquer la méditation vipassana, choisissez un endroit calme, asseyez-vous, les jambes croisées, le dos droit. Bref, en position du lotus. Prenez une posture confortable sans pour autant être avachi. Posez vos mains à plat sur vos genoux, par exemple. Gardez les yeux ouverts, voire mi-clos. Concentrez-vous sur votre respiration, "observez" l'enchaînement du cycle respiratoire : inspiration, puis expiration, etc. Restez concentré, chassez les idées qui peuvent vous passer par la tête.

Vous voilà parti pour 10 minutes. Pour en tirer un réel bénéfice, vous devez pratiquer la méditation régulièrement : "10 minutes par jour, préconise l'expert. Néanmoins, inutile de se mettre une pression. Le matin est une période idéale pour de nombreuses personnes, l'esprit n'est pas encore perturbé par les problèmes du quotidien. Sinon, il est aussi possible de méditer dans la journée lorsqu'on est en surrégime, lors d'un coup de stress ou si on est sous le coup d'émotions fortes. J'aime bien l'image de laméditation comme coupe-circuit en cas d'incendie."

À méditer en tout cas...

Les données-clés de l'alternance

Le droit du travail en 360 questions