Mon compte Devenir membre Newsletters

La méthode Coué appliquée aux dirigeants d'entreprise

Publié le par

Souvent raillée, cette technique vous permet pourtant d'insuffler du positif dans votre tête et dans vos rangs. Les explications de Luc Teyssier d'Orfeuil, auteur de "La Méthode Coué, autosuggestion consciente" aux éditions Eyrolles.

La méthode Coué appliquée aux dirigeants d'entreprise

Luc Teyssier d'Orfeuil est coach et formateur. Il dirige Pygmalion Communication, où il propose des formations alliant les techniques du théâtre et celles du coaching à la méthode d'autosuggestion consciente d'Émile Coué. Il est aussi l'auteur des sites internet Methodecoue.com et Autosuggestion.fr. Interview.

Quel est le principe de la méthode Coué ?

"Toute pensée que nous avons en tête a tendance à se réaliser dans la limite du raisonnable", disait le pharmacien Émile Coué au début du siècle dernier. En d'autres termes, notre subconscient met en route un processus qui va faire en sorte que cette pensée devienne une réalité. Notre plus grande force n'est pas la volonté mais l'imaginaire. Et cet imaginaire est induit par de l'autosuggestion, c'est-à-dire l'implantation d'une idée en soi-même par soi-même.

Concrètement, comment implanter cette idée ?

Il existe deux techniques. La première consiste à visualiser une scène. Un dirigeant, par exemple, s'imagine en train d'animer une conférence ou de présenter à ses collaborateurs le cap que va prendre son entreprise l'année suivante ou un directeur commercial devant des acheteurs potentiels. La seconde est tout aussi simple. Il s'agit de répéter des phrases positives et de se reprendre aussitôt lorsque l'on dit "Je ne vais pas arriver à..." ou "Ça va être difficile".

Reprendre ses collaborateurs aussi ?

Oui, avec délicatesse ! C'est l'occasion de les interroger sur la signification d'une telle formule. Est-ce juste une manière de parler négative qu'ils devraient corriger ou sont-ils réellement dans une situation d'anxiété ? Si c'est le cas, en tant que patron, vous devez alors leur demander les raisons de leur pessimisme et quels moyens mettre en œuvre pour les soutenir. Sinon, le risque est d'être confronté à des effets psychosomatiques pénalisants pour eux et pour votre société. Un salarié qui passe son temps à se dire (et à dire à ses collègues) "J'en ai plein le dos" finira avec un lumbago, celui qui "n'en peut plus" en burn-out ou pire... Et cela vaut pour le dirigeant aussi.

On peut donc attendre de la méthode Coué des résultats en matière de management ?

Elle permet une prise de conscience de la part du dirigeant et des collaborateurs des attitudes et des actions qui s'avèrent nuisibles, et partant de là, elle invite à trouver des modes de fonctionnement meilleurs. Je recommande aux chefs d'entreprise et managers de faire preuve de positivité. Une démarche qui passe notamment par les remerciement et les félicitations. Pas évident pour les Français qui, à l'inverse des Américains, redoutent que les collaborateurs en "profitent" pour relâcher leurs efforts ou demander une augmentation !

"La méthode Coué, autosuggestion consciente", de Luc Teyssier d'Orfeuil et Jean-Pierre Magnes, aux éditions Eyrolles, 214 pages, mai 2011.