Mon compte Devenir membre Newsletters

Les patrons sont-ils atteints de "réunionite" ?

Publié le par

Les patrons consacrent un tiers de leur temps aux réunions, et un dixième aux repas d'affaires. C'est ce qui ressort d'une étude menée par des étudiants de la London School of Economics et de la Harvard Business School publiée le 11 février.

Les patrons sont-ils atteints de 'réunionite' ?

© Wall Street Journal

« – Il est où le boss, il n'est jamais dans son bureau !

– Il est en réunion. »

Échange banal que l'on entend dans la plupart des entreprises. Une étude menée par des étudiants de la London School of Economics et de la Harvard Business School (en anglais) compare l'agenda de 65 patrons d'entreprise de taille moyenne (163 salariés en moyenne). Elle confirme la réalité de ce que l'on appelle parfois péjorativement la “réunionite” : sur les 55 heures hebdomadaires moyennes que consacre un patron à son entreprise, 18 sont dédiées aux réunions.

Premier constat : un chef d'entreprise travaille beaucoup (55 h).

Deuxième constat : la réunionite n'est pas franco-française, comme on a tendance à le penser, puisque l'étude a été essentiellement menée auprès d'entreprises nord-américaines (70 % de l'échantillon).

Le reste de l'agenda hebdomadaire du chef d'entreprise se répartit ainsi* :

  • 20 h à diverses activités (voyages et transport, sport, rendez-vous personnels…) ;
  • 6 h à travailler seul dans son bureau ;
  • 5 h pour les déjeuners d'affaire ;
  • 2 h pour les événements publics auxquels il participe ;
  • 2 h pour les “conference calls” (que l'on pourrait ajouter aux 18 heures consacrées aux réunions) ;
  • 2 h sont passées au téléphone.

Même si les réunions, internes comme externes, sont nécessaires dans le travail du patron, l'étude montre que certains chefs d'entreprise parviennent à réduire le nombre d'heures qui y sont consacrées.

En effet, l'étude montre que dans les entreprises qui fonctionnent avec un directeur financier ou un directeur opérationnel, les réunions ne représentent plus que 12 h 30 dans l'agenda du patron. Structurer sa société permettrait donc au chef d'entreprise de gagner du temps.

 Et vous, votre entreprise est-elle atteinte du syndrome de la réunionite ? Participez à notre sondage.

*L'étude ne prend en compte que les événements durant plus de 15 minutes, ce qui peut expliquer le faible temps consacré aux coups de téléphone.

Pour aller plus loin :

Un article du Wall Street Journal reprend les contours de l'étude, et publie quelques témoignages de chefs d'entreprise sur leur emploi du temps.