[Exclu] Un entrepreneur veut construire un projet de réformes pour la France via un grand mouvement national

Publié le par

Les mesurettes engagées ne sauveront pas la France. Tel est le constat de Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic et auteur de “Ma petite entreprise a connu la crise”. Déterminé, il souhaite initier une dynamique pour bâtir un projet ambitieux pour la France.

Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic, auteur du livre Ma petite entreprise a connu la crise, de la BD Lehman, la crise et moi et du blog Nos PME ont du talent.

Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic, auteur du livre Ma petite entreprise a connu la crise, de la BD Lehman, la crise et moi et du blog Nos PME ont du talent.

"Aujourd'hui, personne n'est capable de proposer un vrai projet pour la France, martèle Nicolas Doucerain, dirigeant de Solic [lire son portrait], auteur du livre Ma petite entreprise a connu la crise, de la BD Lehman, la crise et moi et du blog Nos PME ont du talent. La situation de notre pays se dégrade de jour en jour et aucune réforme structurelle n'est entreprise, et ce depuis les années soixante-dix !"

L'entrepreneur se veut l'écho des centaines de chefs d'entreprise rencontrés lors de conférences qu'il donne aux quatre coins de la France. "Les dirigeants sont fatigués tant psychologiquement que physiquement. La crise est ressentie de façon plus profonde en province, estime-t-il. Et force est de constater que dans notre pays, on se concentre inlassablement sur les entreprises du CAC 40 alors que l'essentiel de l'économie est constitué de TPE et PME..."

Stop aux réformettes

Et de pointer du doigt les dysfonctionnements du système français : "30 ans de déficit, c'est hallucinant, s'insurge-t-il. On injecte de l'argent dans un puits sans fond sans arrêter l'hémorragie. On opèrerait de la sorte dans notre ménage, on ne tiendrait pas longtemps... Les gouvernements successifs sacrifient les générations futures."

Gauche, droite, tous dans le même sac. "Je ne comprends pas nos politiques qui sont dans l'opposition systématique et ne sont pas capables de reconnaître quand une proposition est bonne pour l'intérêt général. On est dans un système individualiste, où les propositions sont uniquement électoralistes. Trop d'hommes politiques agissent à court terme, les yeux rivés sur leur prochain mandat. Et ils accouchent d'une souris, de réformettes. C'est très loin d'être suffisant pour redresser la France."

L'entrepreneur, sidéré par le constat, ne compte pas en rester là. "Je rencontre tous les jours des gens qui veulent faire bouger les choses, il y a la place pour un grand mouvement, pour une grande concertation sur les mesures à mettre en place pour l'avenir de la France."

Une plateforme web collaborative prévue pour septembre 2013

L'idée a dépassé le stade du projet, l'entrepreneur est déjà au travail et en train de construire sa garde rapprochée, une dizaine de personnes venues d'horizons différents. "Ce conseil d'orientation stratégique a pour but de construire le projet que nous voulons pour la France, précise Nicolas Doucerain. Nous lancerons, au second semestre, une plateforme web collaborative qui permettra à tout un chacun de faire ses propositions et d'échanger. En parallèle, des groupes d'experts plancheront sur des projets de réformes détaillées sur tous les sujets qui iront de la santé aux institutions en passant par la jeunesse. Je souhaite présenter un projet avec du souffle, de l'ambition et des perspectives d'avenir pour les vingt prochaines années."

La finalité ? Créer un mouvement  pour porter ce projet ambitieux et ce dès les prochaines élections présidentielles. Pour ce faire, Nicolas Doucerain serait même prêt à troquer sa casquette d'hommes d'affaires contre celle d'homme politique. "Je serai social pour l'homme et libéral pour l'entreprise, se définit-il. Nous allons nous donner les moyens pour fédérer le plus grand nombre et contribuer à sortir la France de son enlisement."

Rendez-vous est donc pris pour septembre prochain avec la mise en ligne de la plateforme web collaborative...