Mon compte Devenir membre Newsletters

La durée du congé en cas de décès d'un proche devrait être rallongée

Publié le par

Une proposition de loi visant à allonger les congés exceptionnels accordés aux salariés lors du décès d'un enfant ou d'un conjoint a été votée le 23 novembre par l'Assemblée nationale.

La durée du congé exceptionnel accordé en cas de décès d'un proche devrait être rallongée. Une modification qui porte de deux à cinq jours la durée du congé en cas de décès d'un enfant et de 2 à 3 jours en cas de décès du conjoint ou du partenaire lié par un Pacs.

La proposition de loi de Michèle Delaunay et Jean-Marc Ayrault a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale. Elle sera bientôt examinée par le Sénat.