Mon compte Devenir membre Newsletters

Les ouvriers décèdent toujours plus tôt que les cadres

Publié le par

La différence d'espérance de vie entre un ouvrier de 35 ans et un cadre du même âge est de 6,3 années chez les hommes et de 3 années chez les femmes, selon une étude de l'Insee parue le 5 octobre.

Depuis 25 ans, les inégalités sociales face à la mort se maintiennent, voilà l'enseignement principal d'une étude de l'Insee publiée le 5 octobre. Ainsi, pour la période 2000-2008, la différence d’espérance de vie entre un ouvrier de 35 ans et un cadre du même âge est de 6,3 années pour les hommes et de 3 années chez les femmes. Depuis le début des années quatre-vingt, cet écart est proche de 6,5 ans pour les hommes et de 3 ans pour les femmes.

De même, celui entre cadres et employés persiste depuis cette époque, proche de 5 ans pour les hommes et de 1,8 an pour les femmes. Seuls les écarts entre les inactifs non-retraités et l’ensemble de la population se sont accrus pour les deux sexes.

Aujourd’hui, la probabilité de mourir entre 35 et 80 ans serait ainsi 1,21 fois plus élevée pour les hommes ouvriers que pour l’ensemble des hommes, à structure par âge identique. Depuis le début des années quatre-vingt, cet indice est proche de 1,2 pour les hommes ouvriers et de 0,6 pour les hommes cadres. Du côté des femmes, il est proche de 1,1 pour les ouvrières et de 0,7 pour les cadres, quelle que soit la période observée.