Mon compte Devenir membre Newsletters

Management : et si vous vous inspiriez de l'armée ?

Publié le par

Plus attractive que jamais, l'armée française possède des qualités en termes de management des troupes. C'est ce qu'explique Patrice Huiban, lieutenant-colonel et coauteur de l'ouvrage “Management : l'armée, un modèle à suivre ?”.

Inspirez-vous du système de management de l'armée pour gérer vos ressources humaines.

© Richard Villalon

Inspirez-vous du système de management de l'armée pour gérer vos ressources humaines.

"Quels enseignements tirer de la gestion du capital humain dans l'armée ?" "Quelles sont les bonnes pratiques que les chefs militaires peuvent transmettre aux managers ?" Voilà quelques questions auxquelles répond Patrice Huiban, lieutenant-colonel dans l'Armée de Terre et co-auteur, avec Hugues Marchat (chef d'entreprise, dirigeant du cabinet Allience), de l'ouvrage Management : l’armée, un modèle à suivre ? . Le but : montrer que les PME peuvent s’inspirer du système de management militaire pour améliorer leur propre fonctionnement

S'inspirer du management militaire

"Nous sommes confrontés en France à une véritable crise du management dans les entreprises", affirme Patrice Huiban, par ailleurs membre de l'association Cercle stress info. Un fait officiellement reconnu au travers du rapport Bien-être et efficacité au travail, présenté en 2010 à François Fillon. Dès lors, pourquoi ne pas se pencher sur le cas des Armées qui, malgré les risques inhérents à l'activité même de militaire, ont des résultats supérieurs à la moyenne en matière d'indicateurs psychosociaux.

Contrairement à certaines idées reçues, univers civil et militaire se ressemblent. "Armées et entreprises civiles peuvent paraître très éloignées et, pourtant, nous recrutons dans le même vivier de jeunes. Nous sommes tous confrontés à la génération Y", rappelle l’auteur. Deuxième point commun : tout comme dans l'armée, les entreprises doivent optimiser la gestion de leurs ressources humaines pour être performantes. "Quels que soient les objectifs, il faut savoir tirer le meilleur des richesses humaines disponibles", complète le lieutenant-colonel.

Et les leviers de motivations transverses sont identiques:  reconnaissance au travail, esprit d’équipe et intégration des objectifs du groupe. Il s’agit, finalement, de trouver un équilibre "entre les valeurs portées par l'entreprise, les valeurs véhiculées au quotidien par les managers de proximité et le management global. Tout doit être en phase dans une sorte de triptyque", explique Patrice Huiban.

Des managers "vraiment" de proximité

Et cela passe, en premier lieu, par la formation. "Les managers de proximité doivent être capteurs de stress et diffuseurs de sérénité. Surtout pas propagateurs de stress ! Dans l’armée, ils sont d’abord formés au management collectif,  que ce soit en école d’officiers ou de sous-officiers. L’enseignement y est très pratique, avec beaucoup de mises en situation et une bonne base de culture générale. Ensuite viennent les compétences techniques qui, elles, sont réactualisées tout au long de la carrière", décrypte Patrice Huiban.  À l’opposé, le secteur privé propose souvent un enseignement du management plus théorique que pratique. "Les futurs managers sont formés à des compétences pointues qui finalement deviennent rapidement obsolètes", estime le militaire.

Autre point important : les cadres de l’armée sont confrontés au terrain avant de prendre des responsabilités plus importantes. "Nos cadres commandent d’abord de petites unités, explique le lieutenant-colonel. En opération, les masques tombent, il n'est pas possible de faire semblant. Finalement, cela crée vite du lien et de l'échange et donc de la confiance, ce qui permet de souder l'équipe."

Ces deux leviers ne peuvent cependant pas fonctionner si la politique de ressources humaines de l’entreprise n’est pas axée sur la reconnaissance interne, la récompense, la méritocratie. "L’ascenseur social de l’armée est d’ailleurs très connu ! Aux entreprises de s’en inspirer", conseille-t-il. Patrice Huiban rappelle aussi que rien ne se fait sans communication : "Chacun doit pouvoir donner du sens à son activité au quotidien dans l'entreprise", rappelle-t-il. 

Au final, il est plus facile pour les PME d'intégrer ces différents conseils. "En effet, de par leur structure, elles possèdent déjà une approche plus collective et paternaliste du management que les grands groupes", explique l'auteur. Par ailleurs, n'hésitez pas, si vous souhaitez vous confronter ou confronter vos équipes au management militaire, à suivre une formation au sein de l'armée. "Tous les échanges entre civils et militaires sont bénéfiques pour que les deux camps progressent", conclut le lieutenant-colonel. 

Les 5 clés du manager
La proximité avec vos équipes est importante. Sans vous immiscer dans la vie de vos collaborateurs, soyez au courant de ce qu'il s'y passe. Interrogez-vous par exemple sur les retards de votre salarié si auparavant il était toujours dans les temps. N'hésitez pas à organiser des entretiens individuels formels au moins une fois par an. Soyez empathique. Marquez également les évènements qu’ils soient heureux ou malheureux. Et, ainsi, créez de la convivialité.
Responsabilisez vos équipes. Ne leur demandez pas forcément une exécution à la lettre d’une procédure, mais fixez leur plutôt un rendez-vous sur objectifs.
Misez sur la transparence pour éviter la rumeur démobilisatrice. Communiquez, voire sur-communiquez. Envoyer un e-mail ne suffit pas. Sans être démagogique, vous devez expliquer vos choix.
Soyez exemplaire et demandez à vos managers de l'être également.
Soyez enthousiaste pour créer un climat dynamique.

Interview vidéo de Patrice Huiban réalisée par FocusRHTV :