Mon compte Devenir membre Newsletters

Des salariés toujours motivés malgré un climat social dégradé

Publié le par

Une étude de Cegos publiée le 20 octobre évoque une situation en demi-teinte s'agissant des ressources humaines dans les entreprises françaises.

Plus de sept collaborateurs sur dix déclarent rester très impliqués dans leur travail, selon une enquête* de Cegos publiée le 20 octobre. En outre, ils affirment être toujours satisfaits de leur travail à 59%. Lorsqu'on les interroge sur le climat qui règne au sein même de leur équipe, les résultats sont toujours positifs : 62% d’entre eux en sont satisfaits. Néanmoins, les salariés sont beaucoup plus mitigés sur le climat social global dans leur entreprise : ils ne sont que 46% à s’en satisfaire.

Une dégradation du climat social depuis un an
Plus préoccupant, près d’un salarié sur 2 (48%) affirme que depuis un an, le climat au sein de son entreprise/administration s’est dégradé. Seuls 10% d’entre eux disent le contraire. Le phénomène est particulièrement sensible dans le secteur public où 58% des personnes interrogées perçoivent une dégradation du climat social.

Valérie Jaunasse, consultante Cegos en charge de l’enquête climat social depuis de nombreuses années remarque que "si le climat a eu tendance à se détériorer sur les dernières années, il est intéressant de constater que le moral des salariés reste globalement bon. Néanmoins, poursuit-elle, depuis l’enquête menée en 2009, nous constatons que de nombreux indicateurs importants sont en baisse." Autre enseignement : "Les items portant sur la satisfaction dans l’emploi actuellement occupé, l’adhésion au projet d’entreprise ou la régulation des tensions internes par le manager de l’équipe baissent en moyenne de 10 points par rapport à 2009. Un point d’alerte qui peut laisser craindre un certain désengagement des salariés… ».

*L’Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 466 DRH en septembre 2011 afin de faire le point sur le climat social dans les entreprises et administrations. Quels sont les motifs de satisfaction et de mécontentement ? Quelles évolutions depuis 2009, date de la dernière étude Cegos sur le sujet ?