Mon compte Devenir membre Newsletters

Être ou ne pas être sur Pinterest, telle est la question pour une PME

Publié le par

Pinterest est sans nul doute l'une des plateformes sociales les plus en vue du moment. Elle permet de partager des photos et des vidéos. Une nouvelle stratégie pour les entreprises, qui peuvent présenter leurs produits et services sous la forme de catalogues thématiques.

Être ou ne pas être sur Pinterest, telle est la question pour une PME

Depuis janvier, on ne parle presque que de lui. Le réseau social Pinterest, recense déjà plus de 12 millions de membres. Il permet d’“épingler” (“pin”) sur des “tableaux” les photos “qui ont de l'intérêt”. Pinterest prône le partage de la photo humoristique ou stylisée, ainsi que de vidéos. La raison de son succès repose en premier lieu sur sa simplicité d’utilisation. Un profil se crée en quelques minutes (il faut néanmoins être parrainé pour s’inscrire ou faire une demande d’invitation sur la page d’accueil) et son fonctionnement ressemble étrangement à celui de Twitter. Une fois le contenu posté sur sa page, il est possible d’être suivi ou de suivre d’autres personnes.

Né en 2010 aux États-Unis, ce phénomène est arrivé il y a trois mois en France mais il crée déjà le buzz. Le taux de viralité est élevé, puisque 80 % des pins sont re-pinés ou “réépinglés”. Le site affiche par ailleurs un temps de connexion moyen de 72 minutes, contre 45 minutes pour Facebook. Un succès qui s’explique selon Grégory Pouy, consultant indépendant, par le poids de l’image et le pouvoir de l’infographie, qui parlent au grand public : « Le site n’est pas véritablement innovant, mais il s’inscrit dans la tendance lourde de la curation qui consiste à donner de la visibilité aux contenus que l’on juge intéressants et de les regrouper selon des thématiques, et précisément sous des boards. »

Soyez créatifs et stratégiques

Effet de mode ou l’intérêt est-il réel pour les entreprises ? « Ce site possède un véritable potentiel économique, à condition de disposer d’une banque d’images bien fournie. En premier lieu, car il permet de présenter sur sa page des produits, d’indiquer le prix en légende. Mais également de montrer aux internautes toute la richesse de votre univers », détaille Loukouman Amidou, spécialiste des médias sociaux. Il semble par ailleurs judicieux de créer une complémentarité avec le site internet, ainsi qu’avec les pages Facebook ou Twitter. Comment ? En ajoutant sur votre site un bouton “Pin it” ou “Follow me” afin d’inviter les consommateurs à piner vos visuels ou vos vidéos. « Il ne faut pas simplement appréhender ce réseau social sous un angle business et faire un copier coller d’un site internet déjà existant. Il s’agit plutôt de mettre en lumière des images qui ressemblent à votre marque et de communiquer sur les valeurs de votre entreprise. Un hôtel ou un restaurant peut par exemple promouvoir un style de vie d’une région et publier des photos des boutiques situées dans les alentours », concède Grégory Pouy.

Une centaine de marques sont déjà présentes sur Pinterest, mais une entreprise américaine est récemment sortie du lot en jouant la carte de l’humour. Il s’agit du site www.ideeli.com qui a augmenté son trafic internet de 446 % et multiplié ses ventes par cinq à moindre coût, puisque l’adhésion est gratuite. Le service peut donc apporter une véritable plus-value, à condition de s’engouffrer intelligemment dans la brèche et de définir une véritable stratégie. Le but étant d’alimenter quotidiennement votre profil et de re-piner des visuels. Ou encore d’interagir avec le contenu que vous pouvez recevoir et de mettre en relation vos produits avec d’autres idées ou concepts pour ainsi espérer tirer votre épingle du jeu.

À lire aussi : Pourquoi Pinterest fait du bruit sur la Toile sur Emarketing.fr