Mon compte Devenir membre Newsletters

Des supermarchés devant le tribunal : la CGPME se réjouit

Publié le par

L'État a annoncé, le 28 octobre, qu'il assignait devant les tribunaux de commerce neuf enseignes de la grande distribution, dont six alimentaires.

L'État a annoncé, le 28 octobre, qu'il assignait devant les tribunaux de commerce neuf enseignes de la grande distribution, dont six alimentaires. “La loi du silence est ainsi brisée, confirmant les craintes énoncées par la CGPME”, écrit l'organisation dans un communiqué daté du lendemain. La loi de modernisation de l'économie (LME) a engendré, en matière de relations commerciales, “un accroissement de la pression de la puissance d'achat et une plus forte compression des marges des PME fournisseurs”, estime la CGPME qui précise également que “certains distributeurs exigent, par exemple, sous forme de remise, des avantages jusqu'alors déguisés en prestations de service. Par ailleurs, les refus de hausses tarifaires s'accompagnent de menaces de déréférencement". Pour la confédération, “les PME fournisseurs de la grande distribution sont donc plus que jamais victimes d'un rapport de force défavorable que la crise actuelle accentue”. Enfin, la CGPME conclut ceci : “Il est heureux que l'État en prenne acte en faisant “la chasse” aux clauses et pratiques abusives. Il conviendrait, au-delà de cette action ponctuelle, d'instituer ce que la Confédération réclame depuis longtemps : un Observatoire des relations commerciales.”