Mon compte Devenir membre Newsletters

Paiement par empreinte digitale : un test grandeur nature plutôt concluant

Publié le par

Au terme d'une expérimentation de six mois du paiement biométrique, 96% des utilisateurs se disent prêts à régler leur achat du bout de leur doigt, grâce à leur empreinte digitale. Une expérience définie comme sécurisée, pratique et facile d'utilisation.

Les clients trouvent le système de paiement biométrique 'innovant,  moderne et sécurisant'

Les clients trouvent le système de paiement biométrique "innovant, moderne et sécurisant"

Régler ses achats en posant son doigt sur un lecteur biométrique. Une expérience, que la start-up Natural Security, a testé en grandeur nature pendant six mois dans des enseignes (Décathlon, Auchan, Leroy Merlin...) basées dans le Nord de la France et en Charente. Selon les premiers résultats de Natural Security publiés le 14 mai, 96% des utilisateurs se disent prêts à adopter le paiement biométrique pour réaliser l'ensemble de leurs achats dans les petits commerces et les grandes surfaces.

Comment fonctionne le dispositif ? Les clients doivent en premier lieu enregistré leurs empreintes auprès de leurs banques. Puis, équipés d'une carte de paiement (qui stocke les données biométriques et réalise les traitements nécessaires à l'authentification) et d'un étui spécial (pour que la carte puisse communiquer avec le terminal), ils n'ont plus qu'à placer leurs doigts sur un appareil à reconnaissance biométrique. Le terminal compare alors cette donnée biométrique aux informations stockées sur la carte de paiement. L'autre point fort de cet outil? Il offre une communication à moyenne distance (1,50m environ). Le client n'a ainsi plus à sortir la carte de son sac.

Deux appareils ont été testés, un à reconnaissance digitale et un autre à reconnaissance du réseau veineux du doigt. En évitant la manipulation de sa carte bancaire et la saisie du code confidentiel, le client est ainsi moins exposé aux fraudes. Les personnes ayant participé à l'expérimentation ont jugé cette nouvelle manière de payer comme sécurisée (61%), pratique (60%) et simple à utiliser (59%).

Les commerces, qui n'ont déploré aucun problème technique, ont également très bien accueilli le dispositif. Jean Neveu, gérant de la boutique Epicea de produits biologiques, estime que cet outil combine la simplicité à la praticité". "Au delà de son caractère novateur, ce dispositif est particulièrement fiable et au point. Il permet également aux clients de ne plus oublier leur carte bancaire dans le lecteur", s'enthousiasme le commerçant.

Une généralisation du dispositif d'ici deux ans

La Start Up mise sur une généralisation du paiement biométrique d'ici à deux ans. "Nous développons à cet effet un dispositif standard qui s'adaptera à l'ensemble des commerçants et des spécificités de leur secteur d'activité. Notre outil sera à terme intégré dans le terminal de point de vente afin que le surcoût soit marginal pour les professionnels", assure André Delaforge, directeur marketing de Natural Security. D'autres projets sont par ailleurs en cours en Europe et deux nouvelles expérimentations sont d'ores et déjà lancées aux États Unis. La première avec la société de paiement Discover où le système de paiement biométrique sera mis en place à Chicago. La seconde avec l'université de San José. Au delà du paiement, de nouveaux usages vont être développés aux signatures électroniques, aux signatures de documents ou encore aux smartphones.

Plus de 900 personnes ont participé à cette expérimentation, menée dans certaines grandes surfaces et commerces à Angoulême (Charente) et Villeneuve d'Ascq (Nord) entre octobre 2012 et mars 2013.

Découvrez une vidéo de présentation du paiement biométrique (source afp)