Mon compte Devenir membre Newsletters

L'assurance chômage un est-il un atout indispensable pour sécuriser son parcours professionnel ?

Publié le par

L'assurance chômage du dirigeant est-elle une solution adaptée à votre situation ?

En effet, au cours des douze derniers mois, on recense plus de 60 000 défaillances d’entreprises ! Face à une telle précarité et dans un contexte économique toujours plus tendu, il convient de trouver rapidement un moyen d’enrayer ce phénomène.

Une des explications à cette situation se trouve dans l’important manque de liquidités auquel doivent faire face les entreprises.

C’est ainsi que l’absence, voire le simple retard de paiement d’un client peut entraîner en quelques semaines un dépôt de bilan d’une société, celle-ci se retrouvant alors confrontée à d’inextricables problèmes de trésorerie.

En outre, dans un contexte économique et financier instable, le soutien des banques à l’activité professionnel est de moins en moins probants.

Il devient alors extrêmement complexe de recourir à un emprunt ou d’obtenir un découvert, diminuant d’autant les chances de s’en sortir pour les entrepreneurs.

Dans de telles conditions, ce sont les hommes et les femmes qui font vivre ces sociétés qui sont en première ligne, et l’on voit se greffer une crise sociale à la crise financière initiale. On pense tout d’abord aux salariés dont les périodes de chômage se multiplient et s’accroissent, plus ou moins bien indemnisés et accompagnés par des organismes d’état tel Pôle Emploi. Mais il ne faut pas oublier les chefs d’entreprise.

Pour ces derniers, la situation est d’autant plus inquiétante qu’ils ne sont le plus souvent pas couvert par un système d’assurance contre la perte d’emploi. S’engage alors une spirale infernale de laquelle il est très difficile de s’extirper. Faute de ressources suffisantes, il devient délicat – voire quasiment impossible – de mettre tout en œuvre pour rebondir et se lancer dans un nouveau projet d’avenir.

Pour éviter d’en arriver là, c’est dès maintenant qu’il faut songer à sécuriser sa situation et son parcours professionnel.

Il existe aujourd’hui 7 Acteurs proposants ce type de garantie (GSC, AXA, APPI, APRIL...), à chaque assureurs corresponds une situation précise.

Après une période de carence de 12 mois, vous obtenez des garanties d'indemnisations allant de 50% à 100% de votre revenu fiscal professionnel, avec des durées d'indemnisation qui varieront entrent 9 à 24 mois selon l'assureur.

Les Cotisations pourront ou non au choix de l'assuré être déductible et donc considérés comme une charge pour l'entreprise, dans ce cas les indemnités seront soumises à l'impôt.

De plus, la plus part des contrats proposent aujourd'hui des régimes créateur avec des cotisations et prestations forfaitaires.

Les Risques couverts sont divers et variés, allant du redressement à la liquidation (cession judiciaire, fusion, absorption ou restructuration profonde de l’entreprise sous contrainte économique, à une dissolution ou cession amiable suite à une contrainte économique).

Attention cependant, la révocation ou une non-reconduction du mandat social du dirigeant peut-être optionnelle selon les contrats !

L’anticipation est la meilleure et même la seule et unique solution pour éviter la défaillance de l’entreprise et la précarisation des situations personnelles.

Pour cela, il convient avant tout de déterminer l’ensemble des charges existantes et d’évaluer les possibilités que l’on a de les diminuer. Grâce à cet estimation, il sera alors facile de déterminer les besoins financiers incompressibles en cas de crise ou de difficulté économique.

Reste alors à s’assurer sans tarder contre les risques de pertes de revenus, en gardant à l’esprit qu’une franchise minimale d’une année est souvent intégrée aux contrats proposés par les assureurs.

De cela dépend son avenir professionnel, mais aussi bien souvent son équilibre personnel…