Mon compte Devenir membre Newsletters

Neuf TPE-PME sur dix souhaitent développer leur activité à l'export

Publié le par

L'export est plus que jamais dans les petits papiers des entreprises françaises… Présentation des résultats de la 2e édition du baromètre “PME, les clés de l'export”, réalisé pour UPS et la CGPME et paru le 19 mars 2012.

Neuf TPE-PME sur dix souhaitent développer leur activité à l'export

Les TPE et PME confirment le dynamisme de leur activité à l’export dans un contexte de crise européenne. C'est l'un des enseignements de la 2e édition du baromètre “PME, les clés de l'export”*, réalisé pour UPS et la CGPME et paru le 19 mars 2012.
62 % des entreprises interrogées ont une activité à l’export qui représente plus d'un quart de leur chiffre d’affaires. Un chiffre en légère hausse par rapport aux résultats de la 1re édition du baromètre (59 % – mai 2011). Deux tiers d’entre elles exportent depuis plus de 10 ans. Autre information : 90 % des entreprises souhaitent augmenter leur chiffre d’affaires à l’export au cours des prochaines années, contre 87 % en mai 2011. L’augmentation du chiffre d’affaires est la première motivation des TPE/PME dans leur décision d’exporter (43 %), loin devant la valorisation de l’image de l’entreprise, qui arrive en deuxième position (19 %).

La crise de la dette dans l’Union européenne a peu de conséquences dans la décision des TPE/PME d’exporter. Les deux tiers d’entre elles considèrent qu’un regain de prudence n’est pas nécessaire pour les exportations dans la zone euro, et 71 % n’envisagent pas de revoir leurs zones d’exportation en dehors de l’Union européenne. Celle-ci reste largement plébiscitée pour le développement de l’export : 89 % des TPE/PME exportent déjà en UE, et une entreprise sur deux cite cette zone géographique comme son premier choix pour l’extension de son activité à l’international. C’est tout particulièrement le cas des entreprises spécialisées dans le secteur de l’industrie (76 %).

Pour Jean-François Roubaud, président de la CGPME et rapporteur de l'avis du Comité économique, social et environnemental, "Gagner la bataille de l’exportation avec les PME", adopté le 29 février, « l’Union européenne ne pâtit pas de la crise des dettes souveraines qu’elle traverse. Elle est toujours perçue par les TPE/PME comme une zone d’exportation économiquement sûre et, qui plus est, facile d’accès ».

*TNS Sofres a interrogé plus de 400 dirigeants d’entreprises françaises de 0 à 250 salariés sur leurs pratiques et attentes en matière d’export.