Mon compte Devenir membre Newsletters

Export : les dirigeants français ciblent l'Allemagne

Publié le par

Plus d'un dirigeant sur deux envisagent de développer leur activité en Europe, la confrontation avec les devises étrangères apparaissant comme un frein majeur à l'export.

Le marché que les dirigeants souhaitent prospecter en 2012 ? Celui de l’Europe, et en particulier de l’Allemagne. Telle est la réponse qu’ont donné 57 % des chefs d’entreprises, interrogés par Ubifrance et l’IFRI (Institut français des relations internationales), sur leurs désirs d’international. Loin derrière, l’Asie du Sud-Est, l’Inde et la Chine séduisent 28 % des entrepreneurs. L’Amérique du Nord complète ce podium.
Parmi les principaux freins au développement des entreprises à l’export : la parité élevée de l’euro par rapport aux différentes devises étrangères. Les chefs d’entreprises évoquent également la difficulté liée au protectionnisme de certains pays.

C’est pourquoi près d’un dirigeant sur deux ressent le besoin d’être accompagné dans sa recherche de partenariats commerciaux et de prospects. Les chefs d’entreprise recherchent également des apporteurs d’affaires locaux, « expérimentés » et « fiables ». C’est dans cette optique que le VIE (Volontariat international en entreprise) est considéré comme un atout, porté par la motivation et la qualification du jeune à qui la mission est confiée.