Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME propose une provision pour fluctuation des matières premières

Publié le par

L'organisation patronale demande que les PMI soient soutenues pour faire face à la volatilité des cours des matières premières.

La CGPME propose de réactiver la provision pour fluctuation des matières premières permettant aux PMI d'opérer un véritable "lissage" de la variation des prix affectant les stocks de base indispensables à la poursuite de l'exploitation. "Une telle mesure contribuerait à sauvegarder la compétitivité des entreprises", explique l'organisation patronale dans un communiqué daté du 24 janvier 2011.

Au menu du G20

La volatilité des cours des matières premières fait partie des sujets à l'ordre du jour du G20 dont la France assure la présidence. "Dans notre pays, sur les 12 derniers mois, la hausse des prix des matières premières alimentaires a atteint 12%, celle des matières minérales 33%, celle des matières industrielles 36%, les matières agro-industrielles s'étant, elles, adjugées près de 50% supplémentaires", regrette la CGPME. Selon elle, le résultat ne s'est pas fait attendre puisque les hausses sur les coûts ou les prix des fournisseurs sont aujourd'hui "la principale difficulté rencontrée par les entreprises" (baromètre CGPME-KPMG réalisé par l'Ifop, publié le 20 janvier 2011).

Le syndicat des patrons estime que "les PMI sont d'autant plus exposées aux fluctuations permanentes des cours qu'en France, la simple différence comptable entre la valeur du stock à l'ouverture et à la clôture de l'exercice est, si elle est positive, considérée comme un profit et, à ce titre, intégrée au résultat imposable". En clair, le seul fait d'entreposer une matière première, même si c'est uniquement en vue de la transformer, vous expose à être taxé si les cours flambent.