Mon compte Devenir membre Newsletters

La gouvernance stratégique d'entreprise, précieux outil d'anticipation et de réflexion

Publié le par

Meilleure perception du marché, valorisation des talents des salariés, amélioration de la réactivité... L'instauration d'une gouvernance d'entreprise constitue un précieux outil de pilotage pour une majorité de dirigeants de PME et ETI, selon un sondage d'OSEO Excellence et du Réseau entreprendre.

La gouvernance stratégique d'entreprise, précieux outil d'anticipation et de réflexion

La gouvernance stratégique d'entreprise, précieux outil d'anticipation et de réflexion

La gouvernance stratégique d'entreprise n'est pas l'apanage des grands groupes. C'est du moins ce qui ressort du sondage(1) réalisé fin mai 2012 auprès de 935 dirigeants de PME et ETI du réseau OSEO Excellence. Répondant aux questions de David Pouyanne, président de Réseau entreprendre, près de 56 % des chefs d'entreprise affirment ainsi avoir mis en oeuvre une gouvernance d'entreprise stratégique (via un conseil d'administration ou un conseil stratégique).

Pour près de la moitié d'entre eux (46 %), cet organe d'anticipation et de réflexion constitue avant tout un précieux outil de pilotage pour la gestion de leur entreprise. Pour l'un des répondants, " il est indispensable pour ne pas se reposer sur ses lauriers et pour préparer l'avenir ". Un autre souligne " une meilleure vision de l'adéquation "stratégie, objectifs, ressources, moyens"" ou encore " une meilleure mise en oeuvre de l'amélioration continue ".

Réactivité et efficacité
La gouvernance d'entreprise permet également de mieux percevoir le marché pour 21 % des répondants et de mieux adapter son offre produits pour 19 %. Elle sert ainsi pour l'un d'eux " à adapter avec réactivité la gestion de l'entreprise en phase avec l'évolution rapide de son environnement ". Pour un autre, " il s'agit de poser un regard différent sur les marchés et le suivi des développements techniques. Cette gouvernance donne du confort aux créateurs de l'entreprise. "

Un autre atout est avancé par 18 % des sondés : la valorisation des talents des salariés de l'entreprise et donc une plus grande responsabilisation et motivation des équipes. Ainsi, un chef d'entreprise constate " une concertation permanente avec [ses] cadres et [ses] collaborateurs opérationnels afin de recueillir plusieurs avis potentiellement différents, établir un dialogue, assurer ainsi une bonne formation interne aux personnels impliqués ". Ce qui par ailleurs constitue une excellente motivation pour eux, une plus grande adhésion des associés et collaborateurs au plan de développement de l'entreprise. L'un des sondés se réjouit de " la multiplicité des points de vue et [des] parcours variés [qui] enrichissent les décisions ". Pour un autre, " dans un environnement externe particulièrement anxiogène, cela permet de statuer sur nos points forts et notre développement, sans attendre les grandes réunions internes. Cela contribue énormément à améliorer le climat interne. "

Bref : " C'est un excellent garde-fou. Un autre regard sans concession mais bienveillant sur votre travail ", conclut un dirigeant.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Consultez les résultats du sondage.

(1)Enquête réalisée fin mai auprès de 935 dirigeants de PME et ETI membres du réseau OSEO Exellence.