Mon compte Devenir membre Newsletters

Le VIE n'est plus réservé aux grands diplômés

Publié le par

Le volontariat international en entreprise pro (VIE pro) a été lancé par Pierre Lellouche, secrétaire d'État chargé du commerce extérieur, le 13 mars. Il est ouvert aux étudiants ayant validé un bac+2.

 Afin de démocratiser le volontariat international en entreprise (VIE), un dispositif jusque-là utilisé à plus de 90 % par des jeunes fortement diplômés, Pierre Lellouche, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, a lancé le VIE pro. Le principe : "adosser un VIE à une licence professionnelle", a-t-il expliqué le 13 mars, jour de la présentation officielle de la convention qui instaure cette variante du VIE "classique", créé voici 12 ans. Le ministère de l’Enseignement supérieur, la conférence des présidents d’universités, le Medef, la CGPME et le Cercle Magellan en sont les signataires. Jean-François Roubaud, président de la Confédération générale des PME, s’est déclaré ravi de l’arrivée de "cet outil supplémentaire, qui correspond aux attentes des entreprises et va les dynamiser".
Pour rappel, le VIE est un dispositif de soutien aux entreprises exportatrices françaises géré par Ubifrance, l’agence française pour le développement international des entreprises. Il leur permet de confier à un jeune, âgé de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois, renouvelable une fois dans cette limite de deux ans. Depuis le lancement de cette formule, plus de 35 000 volontaires sont partis hors de nos frontières pour le compte de 4 336 entreprises.

Pour tout savoir sur le fonctionnement d'un VIE, lisez votre article sur ce dispositif et regardez notre interview vidéo d'Élisabeth Rochas, directrice région Île-de-France chez UbiFrance.