Mon compte Devenir membre Newsletters

Les nouveaux défis de l'e-commerce selon Pierre Kosciusko-Morizet

Publié le par

Le fondateur de PriceMinister, Pierre Kosciusko-Morizet, l'assure : l'e-commerce en France a encore de beaux jours devant lui. Il dévoile quelles seront selon lui les grandes tendances du marché, à l'occasion du "Campus 2012" de PriceMinister, tenu à Paris le 22 mai 2012.

Les nouveaux défis de l'e-commerce selon Pierre Kosciusko-Morizet

Les nouveaux défis de l'e-commerce selon Pierre Kosciusko-Morizet

À quoi ressemblera l'e-commerce de demain ? Selon Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur du site de commerce électronique PriceMinister, le marché de l'e-commerce réserve encore bien des surprises.

Personnalisation des sites marchands, convergence des boutiques physiques et virtuelles, généralisation des achats sur mobile (ou "m-commerce")... Le dirigeant revient aussi sur l'intérêt des réseaux sociaux dans le shopping en ligne.

Le modèle Rakuten
Il en veut pour preuve l'exemple du géant japonais Rakuten qui, après avoir racheté PriceMinister en 2010, vient d'investir 100 millions de dollars dans Pinterest. Les prévisions de saturation du marché à l'horizon 2015 ne sont donc, d'après lui, que partiellement fondées.

L'équipe de Chefdentreprise.com a profité de la première édition du "Campus" PriceMinister au centre Pompidou à Paris le 22 mai 2012, pour faire le point avec PKM sur les opportunités de l'e-commerce pour les années à venir.


Le nouveau cap de PriceMinister
Depuis son rachat en 2010 par le groupe Rakuten, PriceMinister a effectué un véritable "revirement stratégique" basé sur l'exemple de Rakuten au Japon. Son objectif : passer de son modèle initial C to C à celui du B to B to C. Celui-ci devrait générer 80 % de son activité d'ici deux ans, contre environ 50 % aujourd'hui. Avec 20 000 commerçants en 2011, PriceMinister mise sur la concentration et la personnalisation des places de marchés.

" Désormais, nous voulons nous recentrer sur les marchands en développant une plus grande interaction avec eux. L'idée est de les former à de nouveaux outils et de leur donner plus d'autonomie pour personnaliser leur boutique, vendre de la manière la plus efficace, entretenir un rapport plus direct avec leurs clients ", affirme Pierre Kosciusko-Morizet. " Notre rôle est ainsi de les aider à lever la tête du guidon pour aller toujours plus loin. "

À lire aussi :
- Développez votre commerce grâce à PriceMinister