Trouver un nom de marque en quatre étapes

Publié le par

Choisir un nom de société, de produit ou de marque ne relève pas de l'affect. Ces quelques lettres véhiculent des valeurs et des notions qui caractérisent votre offre. Cyril Gaillard, directeur de la création de Bénéfik, agence spécialisée dans l'identité de marque, explique la marche à suivre.

Trouver un nom de marque en quatre étapes

Nom de société, de produit, de marque, une entreprise est amenée à chercher des noms assez fréquemment. Deux choix se présentent au dirigeant. Soit se creuser les méninges tout seul et espérer l’illumination. Soit, plus raisonnable, faire appel à un professionnel qui saura combiner attentes marketing et contraintes juridiques. Cyril Gaillard, directeur de la création de Bénéfik, agence spécialisée dans l’identité de marque, en fait partie. Il liste les quatre étapes à mener pour accoucher d’un nom efficace et pertinent.

Etape 1 : le bain

Dans un premier temps, le dirigeant doit fournir un brief détaillé au prestataire. Que contient ce document ? La définition de votre valeur ajoutée par rapport à vos concurrents, votre positionnement et votre cible. Ces éléments permettent une immersion dans votre univers de référence qui sera complétée par un audit des offres comparables. L’idée est d’intégrer les us et coutumes de votre secteur de façon à aboutir à un nom original sans être toutefois en décalage total avec le marché. C’est le moment également de préciser la zone géographique où vous voulez voir voter nom déposé.

Etape 2 : le sauna

Ensuite intervient la phase de recherche créative durant laquelle jusqu’à 800 noms vont être produits. Les professionnels, réunis en fonction de leur domaine de connaissance (agroalimentaire, informatique, tourisme, etc), adoptent la méthode du brainstorming. Ils partent du brief et fonctionnent selon des associations d’idées et des rebonds. Sans se limiter. Objectif : accumuler des noms qui évoquent les notions définies préalablement.

Etape 3 : la douche froide

Puis, ils sélectionnent les 15 noms qu’ils jugent les meilleurs répartis en trois familles, par exemple beauté, douceur, passion. Naturellement pour arriver à cette short list, ils ont pris soin de mener les vérifications juridiques qui s’imposent. Un travail qui consiste à s’assurer de la disponibilité des noms dans les pays ciblés. Un filtrage linguistique doit être inclus pour éviter d’opter pour un nom qui a une signification négative à l’étranger. Il est possible d’aller plus loin et de mener une étude auprès d’un panel de clients et partenaires auquel sont soumises trois propositions.

Etape 4 : l’habillage

Enfin, les trois derniers noms en lice sont contextualisés, c’est-à-dire présentés « habillés » virtuellement de vos codes graphiques afin de faciliter la projection. Par exemple au sein d’un packaging d’un produit similaire, sur les façades de magasins, sur des stands. En général, les prestataires proposent parallèlement un logo voire une signature (le slogan qui figure en dessous).

Le prix varie en fonction des différentes contraintes (nombre de vérifications juridiques, encombrement du secteur). Comptez entre 4 000€ HT et 12000€ HT.

Un nouveau Monceau Fleurs pour le printemps

Sécurité : plus de la moitié des entreprises françaises ont perdu des données en 2012