L'auto-entrepreneur, un quadra expérimenté mais peu diplômé

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

@ fotolia/ Boguslaw Mazur/ld

C'est un homme, il a environ 40 ans et exerce une activité dédiée aux services: voici le portrait de l'auto-entrepreneur, dressé par CielEtude réalisée mi-septembre 2009, auprès de 817 auto-entrepreneurs, spécialiste des logiciels de gestion pour les petites entreprises. Autre caractéristique, l'auto-entrepreneur est peu diplômé. 31% des sondés ont un niveau BEP/CAP et 44% un niveau Bac ou Bac + 2. En revanche, l'expérience professionnelle prévaut: plus de 60% ont déjà travaillé au moins dix ans. Au moment de créer leur entreprise, 38% avaient le statut de salarié et 35% étaient en recherche d'emploi. La plupart disent avoir franchi le pas grâce à la facilité des démarches, la simplicité fiscale et en raison de la prise de risques limitée, l'auto-entrepreneuriat permettant de conserver le statut de salarié. La rapidité d'exécution fait aussi partie des points forts que les auto-entrepreneurs reconnaissent à ce statut. Pour 83% des personnes interrogées, moins de trois mois se sont écoulés entre l'inscription au régime et le démarrage de l'activité. De plus, un apport financier modeste est suffisant pour se lancer: moins de 500 euros pour plus de la moitié des autoentrepreneurs. Après quelques mois d'activité, comment s'en sortent-ils? Si 23% des personnes interrogées assurent ne rencontrer aucune difficulté, 43% déclarent avoir du mal à trouver des clients. Néanmoins, ces difficultés n'entament pas leur optimisme. Les dirigeants sollicités pour l'étude sont quasi unanimes. Oui, ils rééditeraient cette expérience, si c'était à refaire et la recommandent vivement à leur entourage.

Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet