Le médiateur du crédit, un tigre de papier?

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

Près de 3 000 dossiers ouverts avant Noël: René Ricol, propulsé médiateur du crédit par Nicolas Sarkozy en octobre dernier, croule sous les réclamations des PME qui s'estiment victimes de refus de prêts abusifs. Doté d'une équipe réduite, il accuse un retard important, n'ayant répondu qu'à un quart des sollicitations des entreprises, de son propre aveu. En effet, le médiateur dispose- rait de peu de moyens pour traiter les demandes et les faire aboutir, selon Le Canard enchaîné, qui s'est penché sur le sujet dans son édition du 24 décembre. L'hebdomadaire souligne l'absence de pouvoir de coercition de René Ricol. Une accusation d'inefficacité à laquelle a répondu le gouvernement: parmi les dossiers clôturés, le médiateur compterait 65% d'issues «positives».

Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet