Le rachat des RTT enthousiasme les salariés mais moins les dirigeants

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

@ GETTY IMAGES/CD

La mesure de rachat des jours de RTT, effective depuis février, a reçu un accueil mitigé chez les employeurs. Selon une étude du cabinet Michael Page menée auprès de 600 salariés et de 500 dirigeants, 55% des entreprises n'envisagent aucun rachat. A contrario, 57% des salariés disposant de RTT souhaitent en revendre. Cette mesure pourrait donc faire beaucoup de déçus dans les rangs des 38% de salariés disposant de RTT. Le mécanisme de rachat, en accord de gré à gré avec l'employeur, vaut pour les jours non pris en 2007 et pour ceux à faire valoir jusqu'au 31 décembre 2009. En l'absence d'accord collectif, l'entreprise valorise les RTT 110% d'une journée de travail. Les patrons de PME seraient plus enthousiastes: 58% des 200 patrons interrogés par le Centre des jeunes dirigeants (CJD) envisagent de racheter des RTT. «Cette mesure apporte une souplesse à ces dirigeants qui pourraient privilégier cette voie en cas de pic d'activité, mais encore faut-il que la croissance soit au rendez-vous», analyse Thomas Chaudron, président du CJD.

Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Sur le même sujet