PHILIPPE HAYAT, Associé fondateur de Serena Capital. La soif d'entreprendre

Publié par le

Fondateur de l'association 100 000 entrepreneurs et serial entrepreneur, Philippe Hayat a la passion de la création et de la reprise d'entreprises. Portrait d'un insatiable touche-à-tout.

Je m'abonne
  • Imprimer

Vous avez un projet ? Alors faites tout pour le mener à bien. C'est, en substance, le message que délivre Philippe Hayat aux clients de sa société de financement Serena Capital et une ligne de conduite qu'il suit à la lettre. Depuis 1994, ce polytechnicien également diplômé de l'Essec a repris et créé quatre entreprises mais aussi donné naissance à deux chaires de création d'entreprise à l'Essec et à Sciences Po Paris. Sans oublier l'association 100 000 entrepreneurs fondée avec son frère Serge (dirigeant de PeopleForCinema et Cinémage). Le but de l'organisation : vanter les mérites de l'entrepreneuriat auprès d'élèves et d'étudiants, de la 3e au niveau bac + 5. Des dirigeants de tous horizons prêchent ainsi la bonne parole. Les motivations de Philippe Hayat sont simples : « Porter un projet est source d'épanouissement. Transmettre permet d'être utile. » Et pour rapprocher l'entreprise du grand public, il l'a mise en lumière ainsi que son fonctionnement et ses enjeux dans un livre coécrit avec son frère, L'entreprise, un acteur-clé de la société (Editions Autrement, 2006).

L'entrepreneuriat gravé dans son ADN. Ce fils et petit-fils d'entrepreneurs reconnaît une prédisposition familiale. « La première entreprise que j'ai acquise en 1994, Bâches de France, avait été créée par mon grand-père. Quant à mon père, il a fait toute sa carrière dans la promotion immobilière. » Rien d'étonnant donc, à ce que, dès 30 ans, Philippe Hayat quitte le monde feutré du conseil pour devenir son propre patron. « Les bâches pour camions, activité d'origine de Bâches de France, constituaient un domaine insolite pour moi. J'ai alors transformé l'entreprise en leader des bâches publicitaires. » Une success story qui en entraîne beaucoup d'autres... La suite de son parcours est jalonnée d'une succession de rachats et de créations d'entreprises qu'il revend au bout de quelques années. « Il se trouve que j'ai eu, à plusieurs reprises, l'opportunité de vendre ces affaires et que je l'ai saisie. Il faut savoir être à l'écoute du marché. » Philippe Hayat, qui a travaillé dans des secteurs très différents, explique que sa curiosité naturelle le pousse à s'intéresser à tout. « Et je continue d'apprendre, au contact des porteurs de projet que nous soutenons. » Grâce à Serena Capital, qui finance le développement des entreprises et à 100 000 entrepreneurs, qui transmet la soif de créer, Philippe Hayat se réjouit d'avoir deux activités cohérentes et complémentaires, deux sillons pour tracer sa route. Toujours en restant « à l'écoute ».

Bio Express

1964
- Naissance à Neuilly (Hauts-de-Seine).
1985-1988
- Diplômé de l'Ecole polytechnique (1985) et de l'Essec (1988).
1994
- Rachète Bâches de France (revendue en 1999).
1999
- Crée Kangaroo Village (incubateur d'entreprises) avec Marc Fournier et Xavier Lorphelin (revendu en 2002)
2003
- Reprend l'Archipel, société d'archivage (revendue en 2007).
2006
- Fonde l'association 100 000 entrepreneurs.
2008
- Crée Serena Capital avec ses associés de Kangaroo Village.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Olga Stancevic

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet