RECRUTEMENT: quatre outils au banc d'essai

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les patrons semblent avoir retrouvé le sourire: en 2006, l'activité des PME est repartie à la hausse. Premier signe de cette vitalité retrouvée, les entreprises se mettent à recruter de nouvelles forces vives pour les accompagner dans leur croissance.

@ CORBIS

Ainsi, le recrutement des cadres a explosé en 2006, affichant une progression de 17 % par rapport à l'année précédente, à en croire une enquête menée par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) en janvier dernier. Recruter certes, mais comment? C'est là toute la question. Car les patrons de PME ont beau vouloir créer des emplois, il n'est pas question pour autant d'y consacrer tout leur temps, ni de recruter à la va-vite au risque de commettre des erreurs de casting. D'où la nécessité de choisir une méthode de recrutement fiable. Premier outil, le recours à un cabinet de recrutement permet un gain de temps incroyable: l'entreprise Companeo, qui a choisi cette formule, se déleste du premier tri de candidats, qui sont servis sur un plateau d'argent par son prestataire. De son côté, dans le souci d'éviter de fatales erreurs de recrutement, Prometis a choisi de tester ses commerciaux juniors par des contrats d'intérim avant de les embaucher. Sans compter Internet, canal incontournable du recrutement. C'est l'option choisie par la SSII Des Systèmes et des Hommes, qui a mis en place un onglet recrutement sur son propre site pour attirer les talents. Enfin, ne négligez pas le réseau: Neos-SDI, une autre SSII, encourage la cooptation auprès de ses collaborateurs. Toutes ces entreprises ont trouvé leur méthode pour recruter. A vous de trouver la vôtre.

Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet