En ce moment En ce moment

"L'ouverture du marché de l'énergie implique d'améliorer nos offres"

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
'L'ouverture du marché de l'énergie implique d'améliorer nos offres'

La suppression progressive des tarifs réglementés dans l'électricité et le gaz se met en place. Une nouvelle étape dans l'ouverture du marché de l'énergie qui concerne directement tous les fournisseurs d'énergie. Discussions avec Naïma Idir, directrice des affaires réglementaires chez Eni.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pouvez-vous nous donner une vue d'ensemble sur la situation concernant la dérégulation des marchés de l'énergie ?

L'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence a été impulsée progressivement par l'Europe depuis le début des années 2000. Elle a d'abord été appliquée pour la grande industrie, puis s'est développée sur le segment des grandes et moyennes entreprises et, enfin, depuis 2007, sur celui des particuliers et petites entreprises. Depuis, les particuliers peuvent choisir leur fournisseur. Pourtant, la présence des fournisseurs historiques français étant très forte, la concurrence se développe difficilement par manque de communication de la part du gouvernement. Pour donner un exemple, EDF détient encore aujourd'hui 76 % des parts du marché de l'électricité en France. Pour le gaz, c'est presque 70 % des parts de marché détenus par Engie.

Mais pour que l'ouverture des marchés de l'énergie se fasse entièrement, l'Etat doit supprimer les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel et de l'électricité. Il s'agit de prix fixés par les pouvoirs publics, évolutifs mensuellement pour l'un, annuellement pour l'autre. Ainsi, la France a commencé la suppression des tarifs réglementés de vente pour le gaz naturel en 2014. En ce qui concerne l'électricité, elle devrait totalement les supprimer d'ici 5 ans.

Qu'est-ce que cette réglementation a engendré pour les consommateurs professionnels ?

L'ouverture du marché à la concurrence devrait leur permettre d'avoir le choix. Le but était de mettre à disposition des consommateurs professionnels un panel d'offres variées et adaptées à leurs besoins. Mais à cause d'un manque de communication des institutions et donc d'un déficit de connaissances des consommateurs, ces derniers n'ont pu saisir cette opportunité. Il y a encore quelques années, 60 % d'entre eux ne savaient pas qu'ils avaient la possibilité de changer de fournisseur et pensaient même que le changement engendrait un changement d'installation dans leurs locaux. A l'issue du délai de transition, une fois que les tarifs réglementés seront complètement supprimés, les professionnels n'ayant pas choisi d'offres de marché seront d'ailleurs basculés automatiquement sur celle du fournisseur historique. Ils passeront donc à côté l'occasion de choisir l'offre la plus adaptée à leurs besoins...

Comment la règlementation impacte-telle les fournisseurs d'énergie alternatifs comme Eni ?

Cela permet de dynamiser le marché en termes d'innovation sur les offres et services, et donc aux petits fournisseurs de s'imposer sur le marché français. En ce qui concerne Eni, c'est grâce à l'ouverture à la concurrence que nous sommes arrivés sur le marché français et que nous avons pu y développer notre activité. Cela implique donc d'améliorer nos offres et nos dispositifs afin d'être convaincant. La suppression des tarifs réglementés est le seul moment où il y a un peu plus de communication sur le sujet, ce qui est une opportunité pour les consommateurs pour s'interroger sur leur offre d'énergie pour qu'elle corresponde vraiment à leurs besoins.

Chez Eni, que proposez-vous aux professionnels pour faire la différence ?

Les tarifs réglementés engendraient beaucoup d'angoisse chez le consommateur. Non seulement car il n'avait pas de visibilité sur le coût de sa consommation, mais aussi parce que l'on communiquait sur ces tarifs-là seulement au moment où le prix augmentait. Aujourd'hui, grâce à notre offre à prix fixe, cette angoisse n'existe plus. Ainsi, le professionnel a une visibilité claire sur sa facture. Cette offre a eu énormément de succès, et a d'ailleurs été très copiée par nos concurrents.Nous avons aussi beaucoup travaillé en lien avec la problématique écologique sur les offres vertes. Nous proposons des offres personnalisées et adaptées à chacun afin que nous puissions tous contribuer à la transition énergétique. Nos offres vont de l'électricité verte via les garanties d'origine à la compensation carbone grâce à des programmes de reboisement par exemple.

Nous offrons également un accompagnement sur la réduction de consommation d'énergie à travers la rénovation : l'isolation par exemple, la performance de l'outil de production de chaleur, le changement de mode de chauffage ou de l'outil de production de chaleur pour les industriels, et enfin le monitoring et l'analyse de la consommation. Trois axes de travail, donc, qui permettent ainsi à chacun de trouver ce qui lui convient en accord avec ses besoins, ses finances et, bien sûr, ses envies.

Avantages des offres de marché, idées reçues sur le changement de fournisseur... découvrez toutes les explications sur la dérégulation des tarifs de l'énergie dans le livre blanc d'Eni.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fournisseur de gaz pro : le trouver facilement Les professionnels poussés à choisir leur fournisseur d'énergie Cartes carburants : des coûts de plus en plus maîtrisés La disparition progressiv des tarifs réglementés dans l'énergie : une opportunité !

Eni

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event